Jérôme Kerviel

apa38mrcag14z9vca152hluca2442hkcabegf21cagyvvqpca6fdf7tcabwgxyyca3xjhmocauxaqg2cabb3grkcavm7fahca8xx1ltcaovgt89caoj7y0yca7708jjcazwucbncaih5hjfca32bqs4cazi0m4l.jpg                Son puissant employeur l’avait programmé,

                Programmé à calculer,

                A calculer plus,toujours plus,

                A fructifier encore et encore,

                A parier sur l’hypothétique,sur l’invraisemblable,

                Le doute lui était proscrit,

                Aucun état d’âme ne devait s’emparer de ses initiatives,

                Il s’est prit au jeu,

                Puisque c’était un jeu,ou une drogue,

                Un besoin flagrant de compter en milliard,

                Uniquement en milliard,

                Mais qui est le plus responsable ?,

                La victime tombée dans le vice ou celui qui propose et planifie le vice?.

                Il ne peut être l’unique bouc émissaire d’un système totalement corrompu.

               



Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie