Spiritus Dei

imagescap0z1t3.jpg                Quand l’art se vend pour une bonne cause,

                Via une coquille spirituelle vide de talent,

                Personnalités aseptisées,véhiculées par des voix sans charisme,

                Orchestrées par d’hypocrites marchands du temple,

                Prêtres d’un autre temps,

                Incapables d’avouer leurs propres démons,

                Comme s’ils pouvaient en être dénués,

                Se refugent dans une naïveté artistique consternante,

                Et surtout spirituellement stérile,

                Que leur oeuvre quelconque soit bienfaisante,

                Grand bien qu’il en soit,

                Mais il en est une autre appelée Restaurants du Coeur,

                Bien plus digne et respectueuse du talent partagé.



Le cerveau ce vaste puzzle

imagescapc9h2k.jpg                Maître absolu de notre corps,

                Tant de mémoire,de souvenirs,de connaissances,

                En son précieux sein,

                Tant de choses nous cache-t-il !!,

                Tant de génie centralise-t-il ,

                Pour tant de dextérité,d’intelligence,

                Et tant de maladresse parfois,

                Ne serait-elle parfaite cette complexe machine?,

                Belle inconnue qui se permet de vastes voyages,

                Durant le sommeil de sa corporelle rattachée,

                Connaîtrait-elle de puissants liens,

                Qu’elle n’ose nous dévoiler ?.



La peur

images48.jpg                La peur est partout,

                Là où l’espérance déserte,

                Où la foi n’a plus ses guides,

                Ou utilisée par les politiques,

                Elle justifie les actes sécuritaires,

                Et garantit l’illusion de la compétence,

                Près des âmes ignorant leur éternité,

                Et qui feintent d’ignorer la mort,

                En consommant à l’extrême la jouissance matérielle,

                Elle devient elle-même objet de consommation,

                Dans la mise en scène de l’ignominie,

                De la violence orchestrée par de subtils effets spéciaux,

                Seul l’abandon de la peur,

                Ouvrira notre société,

                Au juste et fraternel éveil.



Mineurs du Chili ou la formidable révélation

images50.jpg                Ils reviennent de l’abîme,

                Du plus profond de l’obscurité,ils ont vu la lumière,

                Cette précieuse clarté qui éclaire les coeurs,

                Rien ne vaut la Vie dit le doyen de ces travailleurs de l’ombre,

                La Vie !!!,

                Cette formidable énergie qui anime nos corps,

                Et l’amour qu’elle permet de recevoir et surtout de donner,

               Ils sont devenus les témoins de la joie profonde et sincère,

               Ou de la formidable révélation.

               



Les rois fainéants

                Les rois fainéants,

                Dirigent le monde,

                Avides d’une cupidité sans nom,

                Traders,actionnaires sans scrupule,

                Ou arrivistes de tout poil,

                Ils soudoient nos sociétés modernes,

                Ils dénient le facteur humain et ses talents associés,

                Seule leur précieuse luxure leur importe,

                Il rendent sans cesse incertain notre avenir,

                Ou nos présents parfois déconcertants,

                Leur reigne doit cesser au plus vite !!!.

               



Politique et religieux

images21.jpg                Si le politique était un plus spirituel,

                Et le religieux  moins politique,

                De cette foi en l’évidence,

                Quel temps l’histoire gagnerait,

                Mais comme l’humain doit vivre son adolescence,

                Et surtout son enfance,

                Avant de s’affirmer adulte,

                L’humanité doit prendre le temps de mûrir,

                Et connaître enfin la plénitude,

                Mais que de vicissitudes furent et seront vécues,

                Que de haine et d’incompréhension,

                Avant de vraiment se rencontrer,

                Et fonder ce paradis perdu et retrouvé.



La folie de l’artiste

dali.bmp         

          Ils peuvent s’appeler Dali ou Picasso,

          Van Gogh ou Séraphine,,

          Ces fous si précieux qui nous font voir l’envers du décor,

          Toujours vivants par leurs oeuvres,

          Leurs yeux voyaient ce que beaucoup ne devinent,

          Ils savaient ce miroir de Vie à multiples facettes,

          Démasquaient les rêves,

          Témoignaient la pureté de l’innocence,

          L’évidence d’une autre beauté,

          Perçue et traduite par leurs mains fertiles,

          Dirigées par une âme toujours en alerte,

          Ils vibraient d’une telle intensité,

          Que l’incrédulité les ennuyait,

          Précieux jalons de nos routes de Vie,

          Pour qui sait interpréter leurs signes.



Qui est Dieu,mais avant qui es-tu ?

images38.jpg                Qui est Dieu ?,

                Qui es-tu ?,

                N’es-tu un corps qui respire,

                Un esprit qui pense ?,

                Crois-tu un instant que ton réel et sincère amour,

                Ne survive à l’évanouissement de ton corps ?,

                Pourrais-tu aimer ,offrir cet amour,

                Pour disparaître dans les abîmes de l’oubli ?,

                Cette précieuse espérance est souvent une évidence bien fragile,

                Que de barrières viennent entraver l’élévation de notre pensée !!,

                Mais pourrions-nous progresser sans devoir franchir ces obstacles ?,

                Le divin ne s’impose,

                Il se laisse découvrir,

                Tu vois,tu peux comprendre,

                Tu entends,tu peux comprendre,

                Tu comprends et tu agis,

                La plénitude est à portée de sens,

                Tes doutes se résorbent peu à peu,

                Tu as alors toujours des questions,

                Mais aussi beaucoup plus de réponses,

                Tu ne cherches Dieu,

                Tu sais qu’il n’est que Vie,Amour et Eternité.

               



Un doux moment lucide

                Le bonheur est parfois insignifiant,

                Je lève les yeux vers ma fenêtre de toit,

                Le magistral bleu céleste s’offre à mes rétines,

                Quand mon ouïe est tout à son aise,

                Les notes électriques du maître Joe Satriani,

                L’abreuvent de sa virtuosité,

                Ma curiosité culturelle n’est en reste,

                Mon cerveau informatique,

                Me connecte du bout des doigts,

                Vers la grande encyclopédie de la grande toile,

                En quelques instants mes sens passent d’un plaisir à un autre,

                Je vis simplement un doux moment lucide,

                Du bonheur qui s’offre à qui sait le reconnaître.



Les sans-espoir

images.jpg                L’alcool est souvent leur fidèle compagne,

                La drogue a tôt fait de les achever,

                Ils oublient leurs dons,leur savoir-faire,

                Et surtout leurs amours,

                Ils savent trop d’où ils viennent,

                Ignorent tant où ils vont,

                Toute confiance est oubliée,

                Trahie qu’elle fut par l’indifférence,la méfiance,

                L’impatience en une reconstruction toujours difficile,

                L’espérance s’évanouit autant que la folie grandit,

                Quand l’amitié disparaît ou se refuse tellement,

                L’inquiétude d’une solitude promise,

                Achève l’âme de tout attrait spirituel,

                Nul n’est à l’abri de devenir un sans-espoir,

                O combien nous devons jamais cesser de croire,

                Au retour de l’amour,

                De l’immortelle flamme fraternelle,

                A la main tendue qu’il ne faut jamais laisser choir,

                Et se surprendre à aimer la Vie.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie