La bouteille ou la corde

images38.jpg                Notre monde agricole est sinistré,

                Son espérance s’est enfouie,

                Il ne voit que la déchéance de son avenir,

                Ses nobles produits n’ont une valeur,

                Que sur les étales de leurs distributeurs,

                Pour qui sait interroger la profonde vérité des coeurs,

                Voit-il très vite qu’ils ne sont plus à l’ouvrage,

                Que leur conséquente labeur,

                Est bien trop peu lucrative,

                Où même l’amour ne trouve place,

                Amour fuyant le désespoir ambiant,

                Quand le choix se limite à deux mots,

                La bouteille ou la corde.



Tant de temples

images34.jpg                Tant de temples,

                D’églises,cathédrales ou autres mosquées,

                Merveilles d’architecture,

                Pour toujours plus d’ignorance,

                D’incrédulité,de doute,

                D’une espérance toujours plus défaillante,

                Aux mains de religieux,

                Plus soucieux de leurs prérogatives matérielles,

                D’hégémonie spirituelle,

                Incapables de citer le mot amour,

                Sans honte aucune,

                Qui parlent de martyrs,

                Sans y voir l’insulte suprême à la source de Vie,

                Guides qu’ils ne sont plus,l’ont-ils été un jour ?,

                Momifiés dans des costumes d’une autre époque,

                Considérant toujours l’esprit féminin inférieur,

                Qu’avons-nous encore besoin de ces inutiles au bonheur,

                De leur stérile intercession auprès du divin,

                Ecoutons la seule vérité de nos coeurs.



Parole du vieil homme

                « De toute notre vie,rien ne fut acheté sans en avoir les moyens,

                Le banquier ne m’a jamais dicté quoi que ce soit »,

                Mon vénérable voisin ne serait nostalgique,

                Je le soupçonne d’être plutôt visionnaire.



Le trésor entre les mains

          Sois conscient de l’éblouissant trésor entre tes mains,

          Qui construira ta récompense,

          Prenant forme d’un intense bonheur de vivre,

          D’aimer vivre et aimer ton oeuvre spirituelle,

          Entretenue par le plaisir de faire ce qui te plaît,

          Sois le héros de ta légende,

          Ne gâche ton talent dans l’ignorance,

          La vie te reconnaît tel que tu es,

          Offre-toi à elle sans crainte aucune de la décevoir,

          Tant d’amour tu peux recevoir,

          Et pourquoi pas rencontrer la gloire,

          Même si elle n’est qu’accessoire.

          Aie simplement confiance en toi.

         



Séraphine

images37.jpg                Comme tant d’autres,

                La gloire l’ignora ou simplement l’effleura,

                Elle voyait l’autre face du miroir,

                Les vraies couleurs,

                L’ineffable vérité,

                Dans ces fleurs venues d’un ailleurs,

                Tout son art veut le révéler,

                Faut-il atteindre la folie pour l’exprimer,

                Pourquoi vivre dans l’ignorance de ses contemporains,

                Quand on a autant de génie entre les mains,

                L’eut-elle exprimé sans cette humilité,

                Née dans la pauvreté de ses premières années,

                L’âme choisit-elle son étrange destin,

                Pour enfin évoluer et s’affirmer ?.



La souffrance haïtienne

images21.jpg                Pourquoi cette souffrance incessante,

                Cet acharnement du destin,

                Peuple abîmé par son sol tremblant,

                Maintenant souillé par l’immonde choléra,

                Quand ce malheur dédaignera te quitter,

                Haïti, comment te laisser dans l’oubli,

                N’es-tu assez meurtri,

                Pour y ajouter l’ignorance,

                La misère n’est vendeuse,

                Seule une star qui se souvient de ses origines,

                Fait parler de toi,

                Il semble que les capitaux du F.M.I.,

                Vont plus vite aux états riches tôt en faillite,

                Que pour atténuer ta souffrance,

                Ne serais-tu viable ou rentable ?,

                Tu es vraiment plus que le symbole,

                De toute notre contemporaine décadence,

                Mais quel prix tu payes !!!!.



Merci la Vie

images6.jpg                Merci la Vie,

                Pour cet amour reçu,donné,

                Et tant rendu en retour,

                Pour tous ces doutes,ces incertitudes,

                Pour une telle espérance,

                Source de toutes mes certitudes,

                Ces leçons si dures à encaisser,

                Mais dont mon âme ne sera jamais assez reconnaissante,

                Je sais aujourd’hui,je ne perds mon temps,

                Ces secondes,ces minutes,heures,

                Tous ces nouveaux jours que tu me fais,

                Sont des dons offerts,

                Des outils précieux qu’il m’appartient d’utiliser au mieux,

                Bonheur créé jamais ne s’évanouira,

                Mon héritage éternel,

                Amour grandissant qui m’emmènera tellement plus loin que la mort,

                Limite corporelle mais bien seulement elle,

                Mes souvenirs lui survivront sans remords,

                Que je t’aime la Vie.



Cet infini céleste

images2.jpg                A Jean-Claude,grand admirateur des splendeurs célestes

               

                Cet infini céleste,

                Qui se dessine et redessine sans cesse,

                Au gré des vents,

                Qui prend tellement plus que notre regard,

                Vers l’infini et l’au-delà,

                Cet immensité qui dépasse tant l’entendement de nos raisonnements,

                Pour nourrir notre imaginaire,

                Pourtant pas si inconnu de nos rêves,

                Symbole de l’esprit protecteur,

                Protecteur de notre mère nourricière,

                Qu’on appelle Belle Bleue,

                Bleu ciel bien sûr !!!.

               



Le travail ne nourrit plus son corps

                L’agriculteur peine à se nourrir,

                Sa mission n’est-elle de nourrir ?,

                L’employé ou l’ouvrier voit la moitié du salaire de son labeur,

                Lui fournir le droit d’avoir un toit,

                Quand le travail peine à combler les besoins du corps,

                Comment se préoccuper des aléas de son âme !!!,

                Le travail est-il rétribué à sa réelle valeur,

                Ou l’Homme moderne est-il simplement exploité ?,

                Par de cupides marchands du temple,

                Vendeurs de vent,

                Fabricants d’argent,négociants de vie,

                Quelle vie,la leur,la nôtre ?,

                L’oeuvre de Vie n’est pas à négocier,

                Elle n’est que partage et juste échange.

                       



Le divin liquide

images45.jpg                Ce divin liquide  nommé,

                Sève,sang et eau,

                Qui parcoure nos fibres,veines et rivières,

                D’amont en aval du végétal et animal,

                De l’Homme et sa précieuse planète bleue,

                Tout droit venu de la source de Vie,

                Et qui se jette dans l’immense océan de l’éternité .

       

     



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie