Séraphine

images37.jpg                Comme tant d’autres,

                La gloire l’ignora ou simplement l’effleura,

                Elle voyait l’autre face du miroir,

                Les vraies couleurs,

                L’ineffable vérité,

                Dans ces fleurs venues d’un ailleurs,

                Tout son art veut le révéler,

                Faut-il atteindre la folie pour l’exprimer,

                Pourquoi vivre dans l’ignorance de ses contemporains,

                Quand on a autant de génie entre les mains,

                L’eut-elle exprimé sans cette humilité,

                Née dans la pauvreté de ses premières années,

                L’âme choisit-elle son étrange destin,

                Pour enfin évoluer et s’affirmer ?.



3 commentaires

  1. jcn54 27 novembre

    J’ai vu le film dans lequel Yolande Moreau incarne son rôle, tout comme son oeuvre il est génial…
    Bonne journée Loïc.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

    Répondre

  2. anne06 27 novembre

    très beau texte merci du passage et com bon we au revoir

    Dernière publication sur  : ET si l 'on faisait mentir le dicton

    Répondre

  3. beatricea 28 novembre

    bonjour loic
    moi aussi j’avais vu le film avec cette actrice décalée mais formidable dans ce rôle !
    une passion, un génie, la folie…
    j’ai adoré
    bon dimanche à toi aussi
    béa

    Dernière publication sur Enfants du Monde en peinture : Jeu sur L'encre et L'image : super album à gagner

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie