Ta douleur ne me fait peur

images7.jpg                Ta douleur ne me fait peur,

                Seule l’identité de ton âme m’est précieuse,

                Ta sincère amitié est un don,

                Un cadeau de la vie,

                Car tu m’accordes ta confiance,

                Que je ne saurais trahir,

                Ami d’un jour,ami toujours,

                La réalité ne confirme toujours cette affirmation,

                Pourtant elle est cette fois vraie,

                Tu souffres en silence,

                Ta sincérité cache au mieux ce mal dans sa chair,

                Ton humilité refuse de ternir le quotidien de tes semblables,

                En affichant tes doutes et tes craintes d’un corps qui a mal,

                D’un lendemain incertain,

                Mais ne crains pas l’ami,

                Sois toi,rien que toi,

                Et avoue sans honte aucune tes angoisses,

                Que je transformerai au mieux de mes certitudes,

                En peines allégées d’une révélation de tes nombreuses qualités,

                En devinant tes talents cachés,

                Qu’une hideuse maladie voile sans cesse,

                Ta douleur ne me fait pas peur,

                Vraiment pas !!!.

               

       

               

               



Laïcité

images4.jpg                Le politique a-t-il peur,

                Ou crée-t-il cette peur dans un but précis,

                Serait-il plus arriviste que nous le pensons être,

                Il ne cesse de parler laïcité,

                Où est donc ce péril religieux,

                Où sont ces directeurs de conscience qui voudraient nous imposer leur dogme,

                Pourtant notre quotidien ne cesse d’afficher cette pauvreté qui ne dit son nom,

                Cette vérité qui devrait être priorité de notre politique,

                Il est une évidence qu’elle ne l’est,

                Précarité du travail,revenu sans cesse insuffisant,

                Inflation galopante,

                Printemps bienvenu quand se chauffer devient un luxe,

                Solitude rurale assez incroyable,

                Perpectives d’avenir en position pause pour notre jeunesse,

                Pourrait-il seulement ou simplement être un peu plus visionnaire,

                Ce cher politique,

                Un créateur d’espérance,

                Notre république ne forme-t-elle une élite qui ne saurait être rien d’autre,

                Qu’un ensemble de carrieristes jamais ou très rarement altruistes.



Elles expriment tant

images.jpg                Fines,elles témoignent la douceur,

                Jointes,le recueillement,

                Ouvertes suppliant leurs bras de se tendre,

                Toute la bonté de l’âme s’y révèle,

                Quand caleuses elles se dévoilent,

                Toute une vie de dur labeur peut s’y lire,

                Mais la colère venue,

                Elles replient alors leurs précieux doigts,

                Pour former le poing vengeur,

                Là n’est pourtant leur grandeur,

                Elles sont les agents du noble toucher,

                Merveilleux sens qui offre ses caresses,

                Au corps aimant de l’amant,

                Retenant comme la plus belle preuve,

                Ces autres mains,

                A jamais enlacées. 

                



Tristesse et allégresse

                Tristesse ne serais-tu que ma faiblesse,

                Ma paresse à découvrir la sagesse,

                Ma folle hérésie de refuser l’espérance,

                Ou plutôt la nourris-tu d’un état expiatoire de tous mes doutes,

                Des larmes versées pour mieux nourrir le terreau de mes certitudes,

                Un état fertile devançant l’allégresse,

                Un tournant avant de deviner l’éternité.



Les couleurs printanières

untitled1.bmp                Le printemps serait-il artiste peintre,

                Qui ouvre sa palette de couleurs dès que mars prépare avril,

                Cet avril témoin privilégié du vaste chambardement de dame Nature,

                Serait-elle sa muse,

                Mais où est le paradisiaque modèle,

                Qui inspire le maître des saisons,

                Serait-il amour pour être suivi de ces oiseaux multicolores,

                Cet été qui lui succédera n’est-il que son éternel élève,

                Qui ne fait que jouir ou luire à sa suite,

                N’existe-t-il un monde où il règne sans le nécessaire repos d’un bien trop long hiver.



Le premier pas

images81.jpg                Tant d’hésitation ou au contraire de précipitation,

                Handicape ce premier pas si important sur ces nombreuses voies,

                Que notre vie sait nous proposer,

                Pourtant plusieurs indices peuvent nous aider ou nous rassurer,

                Soyons sûrs de rencontrer l’envie,le besoin,la liberté et surtout l’amour,

                Sur cette certitude aucun doute ne pourrait entraver la bonne marche du premier pas.



La nature parle

images28.jpg                La nature parle,

                Mais combien l’entendent,la comprennent ?,

                Beaucoup ont perdu son langage,

                Cette félicité qui dévoile sa logique,

                L’évidence qui s’impose en elle,

                La nécessaire harmonie que nous devons entretenir avec elle,

                D’autant plus nécessaire que nous sommes en elle,

                Elle est Vie,

                Déesse de ce vaste monde,

                Que seuls nos yeux ne peuvent voir,

                Mais bien davantage de tous nos sens éveillés,

                Bien plus que de tout notre corps,

                De toute notre âme,traduisons cette puissante énergie d’amour,

                Qui anime Dame Nature.



Fleet Foxes

46ug18can8jd8ecaq0v8qwca101dqsca0e5v3kca5c6sg3ca8933r9caz7xcqzcac17p21caqeur9ecaj1uk47caj1eh37caw3lm58cah00m04caj1gilfcak2le1tcaua6bnccaay9fqoca1vkj7jcas6gkhi.jpg    

                Plongez-vous dans les harmonies vocales subtiles des Fleet Foxes,

                Et votre âme voyagera dans les délices d’un bonheur que vous devinerez éternel,

                Leur nouvel album ne saurait tarder.

                La plénitude est à portée de quelques notes !!!!.



L’étonnant admirable

                L’étonnant admirable qui s’offre à qui sait ouvrir ses sens,

                Oublier l’insolence opiniâtre de notre esprit,

                Quand l’âme profonde voudrait tant s’émerveiller,

                La vie a tellement à offrir,

                Au curieux,bienheureux impatient qui assouvit son besoin de recherche,

                Qui n’a peur de suivre l’émotion que son coeur ressent,

                Qui sait retrouver l’innocence de son enfance,

                Qui sait afficher le sourire,le rire de son amour,

                Ne retenir son envie de découvrir l’espérance,

                S’étonner de trouver de merveilleux trésors,

                S’éclater de joie devant de telles admirables preuves d’éternité,

                Simplement vivre et aimer.



Véhicule d’amour

images33.jpg                Fais le plein d’amitiés de ton véhicule d’amour,

                Sois sûr que son moteur au creux de ton âme,

                Soit d’une fiabilité éternelle,

                Que les sentiments partagés ne sont souillés de toute trahison,

                Qui saurait perturber ton voyage,

                Raffinés qu’ils doivent être,

                Pour ne garder que la précieuse sincérité,

                Additionnée de la belle humilité,

                Puissant véhicule,

                Locomotion privilégiée de l’unique rencontre,

                Cet arrêt obligatoire pour celle qui attend qu’on l’emmène,

                L’âme soeur. 



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie