Liberté

                      Liberté dans litterature poesie religion spirituel untitled6

 

                       Liberté,ô liberté,comme tu es précieuse,

                       On se bat pour toi,on te cite priorité des priorités,

                       Que représentes-tu quand l’existence elle-même,

                       Est devenu en tel fardeau à porter,

                       Quand manger,avoir un toit,se chauffer est si difficile,

                       La précarité t’ignore,

                       Quand le corps souffre,

                       L’être n’a que faire des précieux idéaux de son âme,

                       Liberté ne serais-tu qu’une perpétuelle utopie.



8 commentaires

  1. Zaz 25 février

    Je pense en effet que la liberté est une utopie, mais aussi un rêve que personne ne veut vraiment qu’il se réalise… car la vraie liberté est synonyme d’égoïsme et donc de grande solitude.

    Répondre

  2. jcn54 25 février

    La liberté est le bien le plus précieux.
    Bonne journée Loïc.
    Amicalement.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

    Répondre

  3. souvenirs19 25 février

    La Liberté ?
    Une quête insensée ?
    Une utopie constatée ?
    Une espérance ancrée ?
    L’abolu n’étant pas de ce monde
    la liberté que l’on peut réaliser
    vient autant des luttes citoyennes fécondes
    que d’une exigence personnelle toujours respectée

    Bon samedi dans la liberté relative Loïc
    Amicalement Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

    Répondre

  4. Ismeralda 25 février

    Je pense que la liberté est une utopie qu´on nous fait miroiter pour mieux nous emprisonner!
    Bon samedi, bisous Ismeralda

    Répondre

  5. debut2011 25 février

    L’Homme n’est-il pas une Utopie ?
    La Liberté n’est-elle pas une nécessité ?
    l’Amour de la Liberté de l’HOmme n’est-il pas une Voie ?…

    Bonne soirée Loïc
    Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

    Répondre

  6. arnoux 26 février

    Je pense que ton article mérite de jolis échos moi j’ ai choisi de te répondre par un autre joli texte de Paul Eluard une poésie que j’ aime bcp
    un peu de romantisme dans notre monde si fou et si dur

    Liberté

    Sur mes cahiers d’écolier
    Sur mon pupitre et les arbres
    Sur le sable de neige
    J’écris ton nom

    Sur les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J’écris ton nom

    Sur les images dorées
    Sur les armes des guerriers
    Sur la couronne des rois
    J’écris ton nom

    Sur la jungle et le désert
    Sur les nids sur les genêts
    Sur l’écho de mon enfance
    J’écris ton nom

    Sur les merveilles des nuits
    Sur le pain blanc des journées
    Sur les saisons fiancées
    J’écris ton nom

    Sur tous mes chiffons d’azur
    Sur l’étang soleil moisi
    Sur le lac lune vivante
    J’écris ton nom

    Sur les champs sur l’horizon
    Sur les ailes des oiseaux
    Et sur le moulin des ombres
    J’écris ton nom

    Sur chaque bouffées d’aurore
    Sur la mer sur les bateaux
    Sur la montagne démente
    J’écris ton nom

    Sur la mousse des nuages
    Sur les sueurs de l’orage
    Sur la pluie épaisse et fade
    J’écris ton nom

    Sur les formes scintillantes
    Sur les cloches des couleurs
    Sur la vérité physique
    J’écris ton nom

    Sur les sentiers éveillés
    Sur les routes déployées
    Sur les places qui débordent
    J’écris ton nom

    Sur la lampe qui s’allume
    Sur la lampe qui s’éteint
    Sur mes raisons réunies
    J’écris ton nom

    Sur le fruit coupé en deux
    Du miroir et de ma chambre
    Sur mon lit coquille vide
    J’écris ton nom

    Sur mon chien gourmand et tendre
    Sur ses oreilles dressées
    Sur sa patte maladroite
    J’écris ton nom

    Sur le tremplin de ma porte
    Sur les objets familiers
    Sur le flot du feu béni
    J’écris ton nom

    Sur toute chair accordée
    Sur le front de mes amis
    Sur chaque main qui se tend
    J’écris ton nom

    Sur la vitre des surprises
    Sur les lèvres attendries
    Bien au-dessus du silence
    J’écris ton nom

    Sur mes refuges détruits
    Sur mes phares écroulés
    Sur les murs de mon ennui
    J’écris ton nom

    Sur l’absence sans désir
    Sur la solitude nue
    Sur les marches de la mort
    J’écris ton nom

    Sur la santé revenue
    Sur le risque disparu
    Sur l’espoir sans souvenir
    J’écris ton nom

    Et par le pouvoir d’un mot
    Je recommence ma vie
    Je suis né pour te connaître
    Pour te nommer

    Liberté

    Paul Eluard

    Répondre

  7. jcn54 27 février

    Bonne journée Loïc.
    Amicalement.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

    Répondre

  8. Xerus 27 février

    Pas beaucoup d’optimisme dans les coms
    A+ man.

    Dernière publication sur DU BLUES DU BLUES DU BLUES MAIS PAS SEULEMENT : Musique

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie