Le souffle de la vie

                       Le souffle de la vie ne serait se contenir en ce seul corps,

                       Réceptacle de cette unique existence,

                       Cet instant créé par notre naissance que la mort interrompra,

                       Cette respiration spirituelle de notre âme connaît la source originelle,

                       Ce pôle divin qui lui accorda le don d’amour,

                       Lui demanda d’en être digne,

                       De le certifier par une somme importante de sincérité,d’humilité,

                       De purs sentiments partagés,de vraies pensées octroyées,

                       D’élever ce pouvoir d’aimer en essentielle priorité,

                       D’insuffler cette vérité à nombre de ses semblables,

                       De lier à jamais sa vie à son amour.



Le temps

Le temps images1

 

Serait-ce le temps,

                      Lui qui fait nos jours et nos années,

                      Qui offre de la jeunesse son insouciance,

                      Les forts doutes de l’adolescence,

                      La force de l’âge et son espérance,

                      La plénitude de la vieillesse,

                      Ou davantage ses certitudes,

                      Lui qui impose les épreuves en de si nombreuses vicissitudes,

                      Lui le temps que pourtant notre âme a désigné professeur,

                      Guide et conseiller de son amour,

                      De sa vérité.



Amour qui ne parle

Cet amour qui ne s’affirme,

                       Qui s’inflige cette énigmatique discrétion,

                       Cette retenue qui ne dit son nom,

                       Que seule l’expérience révèle,

                       Par ces jours nouveaux qui témoignent la reconnaissance,

                       L’amitié ou plus franchement l’amour,

                       Aidés de la sincérité,

                       Ces humbles témoignages discrets,innocents,

                       Pourtant si véritables et élégants,

                       Témoins des âmes qui s’aiment,

                       Qui ne sauraient trahir ces liens essentiels et loyaux,

                       Amour qui ne parle mais amour si vivant.



La flamme originelle

La flamme originelle dans litterature poesie religion spirituel images4

 

                         Garder l’intensité de la flamme originelle,

                         Perdurer l’intense émotion,

                         Ces émois qui éveillaient tous les sens,

                         Energie comme venue d’un divin ailleurs,

                         Qui a pénétré nos corps,ouvert nos coeurs,

                         Insufflé une si précieuse vérité,

                         Sans doute fut-elle,sera-t-elle voilée,trahie,

                         Pourtant notre mémoire toujours saura y retrouver la nostalgie nourricière de notre bonheur,

                         Notre amour créateur et guérisseur.



Ce temps offert

                     Ce temps qui nous est offert et que nous ne devons gaspiller,

                     Mais prospérer au centuple d’amour créé,

                     Pour la plus grande gloire de notre éternité,

                     Rendre à ce temps qui passe et ne s’occupe de notre impatience,

                     La passion des plus grands sentiments,

                     La richesse acquise de notre coeur,

                     Quand bien même l’expérience est rude à acquérir,

                     Bénir ce temps de nous donner la vie.



L’affection

L’affection qui dévoile l’âme,

                       Qui témoigne l’intense émotion,

                       Qui offre à notre coeur les si étonnantes vibrations,

                       L’affection qui traduit la pureté de notre amour,

                       Qui dit je t’aime par sa compassion,

                       Qui offre sa générosité,son sourire,sa reconnaissance,

                       L’affection qui nous dit de vivre,

                       Et jamais trahir cette existence par un fol égoïsme,

                       Car offerte par le divin en garantie d’éternité.



Ne rien exiger

Ne rien exiger dans litterature poesie religion spirituel imagesCA00SVFG

 

                        Le plus heureux des êtres n’exige rien,

                        Aucune avidité ne l’emprisonne,car il sait posséder l’essentiel,

                        La force de son amour qui sans cesse repousse les frontières de son bonheur,

                        Posséder la vie est sa grande propriété,

                        Priorité en son coeur,évidence en son âme,

                        Vivre pour aimer,aimer pour vivre,

                        Posséder la liberté de connaître son éternité,

                        Rien d’autre à exiger car savoir par là tout avoir.



Pour aimer enfin sans fin

Combien faut-il la mériter cette éternité,

                       Pour enfin contempler toute sa divine beauté,

                       Pour être digne de cet amour qui nous anime,

                       Et que encore trop souvent nous renions,

                       Combien de vies,combien de doutes,de regrets,

                       D’insolence,d’égoïsme,de peurs devrons-nous combattre,

                       Effacer de notre mémoire pour offrir à notre conscience la pure clarté en nos pensées,

                       Pour aimer enfin sans fin,

                       Et jouir en notre âme du bonheur suprême,

                       L’extase sublime en notre coeur,

                       Le véritable et pur amour.



L’ambitieux personnage

                      L'ambitieux personnage dans litterature poesie religion spirituel images

 

                       L’ambitieux personnage est premier,

                       Second ne serait le satisfaire,l’histoire l’attend,

                       Visionnaire humaniste ou vulgaire arriviste,

                       Son nom restera,les annales le retiendont,

                       La valeur de son âme,rien nous n’en saurons,

                       L’éternité garde ses secrets,

                       Pourtant combien nous savons que la valeur spirituelle,

                       Ignore la gloire d’un instant terrestre.



Le désir

                      Le désir qui nous fait vivre,

                      Qui nourrit ou davantage fait naître notre passion,

                      Géniteur de nos sentiments,

                      Désir créateur des intimes vibrations,

                      Pulsions du corps pour une essentielle harmonie de l’âme,

                      Désir éveilleur des sens pour entrevoir la précieuse rencontre,

                      Fusion avec cette autre identité spirituelle,

                      Pourrait-elle être l’âme soeur,

                      Le désir indique le chemin des merveilleux lendemains,

                      Mais nourrit aussi l’imagination des plus belles créations,

                      Le génie de la vie né ici,en l’intimité du désir.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie