Vaincre la peur

Vaincre la peur et connaître son bonheur,

                       Se rendre à l’évidence que la vie est une chance,

                       Avancer sans crainte du lendemain,

                       Puisque cet avenir nous offrira l’éternel présent,

                       Faisons de notre instant en ce corps vivant,

                       Une fructueuse création,

                       Nourrie de vive espérance en notre âme,

                       Moment nourrissant de notre amour,

                       Oui aucune peur et s’élever à la vie.



Vivre d’espoir

Vivre d'espoir dans litterature poesie religion spirituel sans-titre7

 

                       Vivre d’espoir est créateur de vives certitudes,

                       Est la devise de l’être qui veut son bonheur et le construit,

                       La valeur de son existence lui est une évidence,

                       Les lendemains effaceront ses chagrins,

                       Vivre d’espoir est sans doute ignorer le mot fin,

                       Est connaître la force,la puissance et le pouvoir guérisseur de son amour,

                       Et ne jamais trahir sa passion.



Enfant

Enfant,comme tu dois connaître notre attention,

                       Notre capacité à te montrer le chemin,

                       Mais n’oublier de te faire confiance,

                       En étant les guides de tes talents et dons,

                       Enfant,tu ne dois douter de toi,

                       Affirmer ta vraie personnalité,

                       Qui ne saurait être enfermée dans les geôles de la peur,

                       Mais être guide de tes pas est aussi te dire l’exigence du respect,de la politesse,

                       T’apprendre à rencontrer la richesse en tes semblables,

                       Et t’affirmer intensément que tu possèdes un trésor,

                       Héritage accordé par ta naissance,

                       Il est en toi,le Divin est seul témoin de cet inestimable bien,

                       Ton amour.



La mode

La mode dans litterature poesie religion spirituel imagesCAC2JOXX

 

                        Mode d’un jour,jamais pour toujours,

                        Habitude du grand nombre qui revient ou qui repart,

                        Etre à la mode ou ne l’être,quelle importance,

                        Elle n’habille l’âme,ne démontre le vrai de son suiveur,

                        Elle est si superficielle,si peu pérenne,

                        Le corps se couvre des couleurs guides de son bonheur,

                        Quels que soient ses habits,jamais ils ne diront son amour,sa joie de vivre,

                        Car souvent l’humble et sincère ignore et ne perd son essentiel temps,

                        Avec ce provisoire ostentatoire,

                        Serait-il davantage créateur,artiste,

                        Dont l’art influence une nouvelle mode.



L’Homme et ses vives passions

Que l’Homme s’enthousiasme en de vives passions,

                       Dès qu’il dévoile les certitudes de sa personnalité,

                       L’espérance de sa foi,la volonté de ses engagements,

                       Il s’élève vers une certaine éternité,

                       Démontre sa résonnance spirituelle, 

                       Enrichit cet amour,si précieux héritage de son être,

                       En ces passions l’âme aime de toute la force de sa vérité originelle,

                       En ce coeur créateur de son bonheur.



Si tu aimes le ciel

                                   Si tu aimes le ciel dans litterature poesie religion spirituel imagesCAAKLEUJ

                               Si tu aimes le ciel,lis-le,

                       Emplis-toi de sa connaissance,

                       Décèle en lui la précieuse espérance,

                       Si tu aimes le ciel,entends son amour,

                       Ces notes célestes posées sur ses couleurs changeantes,

                       Bleu pur,ambiance cotonneuse ou manteau lourd gorgé de pluie,

                       Une vérité s’impose,il est esprit protecteur,

                       Il est force,force de l’amour,

                       Quand cette Terre qui porte nos corps est amour avec force,

                       Si tu aimes le ciel,marche droit le visage levé sûr et fier de le contempler,

                       Fier de vivre,fier d’aimer.



Que sommes-nous

                               Que sommes-nous,

                       Une somme de tant,

                       De doutes,de regrets,d’erreurs,d’envies,de désirs irrépréssibles,

                       Mais aussi de passions,de pérennes sentiments,

                       Somme d’amour qui évalue notre être,

                       Héritage garant de notre sommité spirituelle,

                       Oui nous sommes amour,

                       Moteur en notre coeur de notre réelle valeur.



Une ballade

                               Une ballade,

                       O de ses deux L,

                       Pose son précieux instant,

                       Sa mélodie hypnose,envoûte,

                       Offre une mélancolie,une mystérieuse émotion,

                       Son interprète est humble,son coeur se dévoile,

                       Sa sincérité respire en son art,

                       Doux moment musical,

                       Parenthèse qu’on ne voudrait refermer,

                       Se lover encore et toujours en son amour,

                       Rien qu’une ballade pour un si grand essentiel,

                       Quand l’âme touchée,

                       Retiens cette vérité,ce lien d’amour qu’elle ne voudrait lâcher,

                       Mais retenir pour toujours en sa mémoire,

                       Précieuse ballade,

                       Puisses-tu ne point t’envoler.

 



L’amour fit son oeuvre

                               L’amour sauveur,l’amour guérisseur,

                       Faut-il en être digne quand l’attente fut impatiente,

                       Quand les années de ce passé s’emplirent sans cesse de doutes,

                       De chagrins cachés en de faux sourires,

                       De pleurs invisibles si présents pourtant en ce coeur qui en saigne encore,

                       Quand le désespoir parfois happait l’espérance créatrice d’un autre avenir,

                       Alors soudain il se révéla comme une évidence en la conscience,

                       Eveilla les sens,ouvrit les portes des précieux sentiments,

                       S’affirma l’essentiel,le vrai,le maître de notre urgence,

                       L’amour fit son oeuvre.



Le bonheur du grand nombre

                                Le bonheur du grand nombre dans litterature poesie religion spirituel imagesCA2Z059P                               

 

                        Faut-il se nourrir d’illusions pour imaginer le bonheur du grand nombre,

                        Cette utopie n’est-elle une fenêtre ouverte sur l’avenir de notre histoire,

                        Comme un précieux espoir gravé en chaque mémoire,

                        Qu’il nous convient de retrouver l’éternelle trace,

                        Souvenir originel de notre âme,

                        Créer,oeuvrer pour notre bonheur,

                        Pour soi et l’ensemble de nos semblables,

                        Une évidence que jamais la vérité de notre coeur ne reniera.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie