Ainsi l’oeuvre des jours

                     Faut-il vivre ces jours pour éradiquer toute cette violence,

                     En chacun comme innée œuvre-t-elle,

                     Implacable geôlière d’un cœur qui en pleure,

                     Qui se rend à une indispensable patience,

                     Quitte à vivre tant de souffrance,

                     Ainsi serait l’intérêt de cette existence,

                     Exorciser cette tenace folie et rendre enfin à l’aube d’une nouvelle éternité,

                     Gloire et vérité à ce divin amour,

                     Si précieux héritage enfin reconnu inestimable don de la source bienheureuse,

                     Enfants du bonheur prendrons-nous conscience d’être alors,

                     Plus de violence,rendue aux seules annales,

                     Oui ainsi l’œuvre des jours.



L’appel à l’espérance

                     Vivre ou voir chez son semblable la déchéance,

                     Relativise toute autre souffrance,

                     Des plus sincères est l’appel à l’espérance,

                     Les pensées se font humbles,

                     L’amour doit se retrouver,

                     Les liens divins rompus doivent se renouer,

                     L’éternelle évidence entend les pleurs du cœur,

                     Il faut saisir chaque nouveau jour,

                     Lui rendre l’essentielle valeur,

                     Quitter cette déchéance,

                     La rendre à la seule mémoire,

                     Lui offrir le paradoxe d’une force naissante,

                     Exorciser ces heures sombres par une foi inébranlable en cet amour créateur,

                     Toujours vainqueur de l’effroyable,de l’inconscient,

                     A-t-il,de tout temps,répondu à l’appel des disciples de l’espérance.



N’avoir le temps

                     N’avoir le temps,

                     Reprocher à notre présent de se soumettre au passé,

                     Folie du moment,

                     Le temps s’offre à son sincère amant,

                     Au disciple de la vie,

                     Qui sait le temps revenir sans cesse,

                     Jusqu’à disparaître en l’évidence éternelle,

                     Le temps est messager,

                     Il transmet l’intime secret,

                     Combien faut-il l’entendre,

                     Ouvrir son cœur au possible bonheur,

                     Le temps l’affirme,

                     Qui retrouve la vérité de son amour se passera des jours,

                     Des saisons ou des années du temps.



L’expérience

                     L’expérience rend connaissance,

                     Offre la reconnaissance,

                     Elle riche de certitudes,sait le chemin de l’espérance,

                     L’expérience dit l’évidence de l’existence,

                     Sa somme de jours est une chance,

                     Par elle enfin l’indulgence,

                     Après tant d’effervescences elle affirme sa science,

                     Oui l’expérience sait de l’amour sa grande importance.



Désir

                     Désir,oui précieux désir,

                     Sois toujours ce guide de nos envies,

                     Devrais-je dire de nos besoins,

                     Toi l’artisan du plaisir,

                     Toi le compagnon de l’espérance,

                     Puisses-tu ne point nous conduire vers l’excès,

                     Vers les faux paradis,

                     Mais vers la bienheureuse destinée,

                     Aussi appelée éternité,

                     Désir,tu connais l’amour,

                     Le vrai,le sincère,le puissant,

                     Rapporte-nous sa vérité,

                     Oui désir,nous voulons aimer.



N’être aveugle sur la voie de sa destinée

                       Combien faut-il n’être aveugle sur la voie de sa destinée,

                       Faut-il percevoir cet horizon d’espérance,

                       Ne le quitter des yeux de son âme,

                       Alors se délester de tout doute,

                       Et par ce pouvoir de voir évaluer et élever son amour,

                       Puisse-t-il n’être que de grâce et plénitude,

                       Plus d’obtstacles sur ce chemin,

                       L’aimante clairvoyance fait son oeuvre,

                       Aimer encore et tuer en l’oeuf nombre de regrets,

                       Ainsi avance celui qui connaît et jouit de son plus précieux sens.



L’assassin

                     L’assassin rendra des comptes,

                     L’éternité l’affirme,

                     Si forts seront les doutes,

                     Si pesants seront les regrets,

                     Combien de vies pour exorciser un seul présent si fou,

                     Si tortionnaire d’un cœur maintenant empli de peurs,

                     Insensible au bonheur,

                     Traître de son amour,

                     Comme le temps devra être patient,

                     Et offrir ses divines opportunités,

                     Ses précieux instants où l’espérance se fait évidence,

                     Alors l’assassin redeviendra amant de l’existence.



Ainsi le pouvoir de vouloir

                     Vouloir et rencontrer son pouvoir,

                     Rendre force et espérance à cette volonté,

                     Découvrir ses dons et talents et s’élever,

                     Créer son œuvre au sein de la grande,

                     En cette vie rendre évidence à son amour,

                     Evaluer sa richesse et encore la prospérer,

                     Richesse du cœur oui,richesse éternelle alors,

                     N’en douter et s’émouvoir en toute sérénité,

                     Rendre compte de ces mille certitudes garantes d’un bonheur maintenant acquis,

                     Ainsi le pouvoir de vouloir.



Se rendre utile

                     Se rendre utile ou tel le besoin du cœur,

                     Son expression,son éminente envie,

                     Même pas un désir mais une entière évidence,

                     Ainsi l’expression de son amour,

                     Cette richesse spirituelle veut-il partager,

                     Oui lui le cœur doué de sincérité et d’humilité,

                     Offre-t-il sa vérité,son incroyable courage d’aimer,

                     Se rendre utile et vivre toute plénitude en son cœur.



Le poète est un guide

                     Les mots du poète,

                     Seraient-ils lus qu’une seule fois,

                     Que pourtant une trace indélébile laissent-ils,

                     Une sincère émotion qui saura se dévoiler l’instant venu,

                     Quand ce lecteur de passage retrouvera en sa mémoire l’instant magique,

                     Pour son âme la rencontre inédite,

                     La vérité dévoilée que le poète traduit,

                     Offre en si belles rimes,

                     Le poète est un guide sur le chemin de l’amour.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie