L’interdit

                     Où se trouve l’interdit l’envie grandit,

                     L’interdit a ses mystères,

                     Ses secrets que le grand nombre ne saurait connaître,

                     Quel danger voile l’interdit,

                     Que garde-t-il si prudemment,

                     Faut-il le combattre,

                     Affirmer que l’interdit ne fait que retenir l’avenir,

                     Jouissance ou connaissance que le présent ne peut voir,

                     Mais qu’il verra tôt ou tard,

                     L’interdit a ses intérêts mais doit-il savoir qu’ils ne justifieront toujours sa bienséance,

                     Le temps avance et se décharge pas à pas de tant d’interdits.



L’ami vrai est un frère

                     L’ami vrai est un frère,

                     Compagnon aidant en terre d’évidence,

                     Suit-il ce même chemin de notre destinée,

                     Quand il voit déjà l’horizon de l’espérance,

                     Donnons-nous le la d’une sincère confiance,

                     Vivons-nous alors sur le rythme d’une identique cadence,

                     Tels sont les amis unis en ces jours de leur existence.



Voir et penser

                     Voir et penser,

                     Penser alors ce que nous pourrions voir,

                     Quelle allégresse serait promise à notre précieux sens,

                     Pourrions-nous ainsi débrider notre pouvoir de clairvoyance,

                     Dévoiler à notre vérité le plus intense de la divine science,

                     Elle maîtresse de notre existence,

                     Oui amour notre Déesse,

                     Faites-nous aimer sans doute et sans peur,

                     Puissions-nous enfin voir nos plus pures pensées.



Maîtriser la trajectoire de son amour

                     Nous faut-il traverser nombre d’orages pour enfin maîtriser la trajectoire de notre amour,

                     Devenir tel ce pilote riche d’une forte expérience,

                     Que rien ne peut influencer la maîtrise,

                     Atteindra-t-il toujours sans péril la destination de ses certitudes,

                     Si sûr est aussi son véhicule d’espérance,

                     Voyager avec un pilote doté d’une telle dextérité,

                     Est avoir toutes les chances de se rapprocher de sa propre vérité,

                     Et à son tour maîtriser la trajectoire de son amour.



Sans fin est le voyage

                     Pourquoi chercher à toucher le fond de l’univers,

                     Connaître l’immensité de son cœur est déjà un si long voyage,

                     Le sage en revient et sans cesse repart,

                     Combien de temps lui faudra-t-il pour parcourir le vaste monde de son amour,

                     Son humilité lui interdit de rendre les limites,

                     Elles n’existent,il sait l’infini de la création,

                     La frontière des possibles sans cesse s’enfuit devant les pas de l’évidence,

                     S’agrandit encore l’univers,

                     Sans fin est le voyage pour la plus grande joie de notre éternité.



Vouloir penser à tout est folie

                     Beaucoup veulent penser à tout quand il suffit de penser bien,

                     A l’essentiel,à son bonheur,

                     Quand il suffit d’en prendre le temps,de se pauser,

                     A cette intime vérité lui parler,

                     Quels sont ses désirs ou le choix de sa volonté,

                     Notre cœur a nombre de priorités,

                     Nos pensées peuvent les entendre,

                     Oui quand il suffit de poser nos importantes questions,

                     Nous surprendrons-nous d’entendre les pures réponses,

                     Vouloir penser à tout est folie quand il suffit de penser à son amour.



Croire aux rêves

                     Croire aux rêves n’est utopique,

                     Mais révèle une réelle capacité de rencontrer sa vérité,

                     De l’associer à sa volonté,

                     De dire oui à son amour,

                     Ne limiter sa vie aux formes de ces jours,

                     Serait-ce renier son éternité,

                     Non faut-il croire aux rêves,

                     Naissent-ils de nos doutes,de nos peurs,de nos regrets,

                     Mais tout autant de nos espérances,

                     Pour tout cela ont-ils tant à dire,

                     A dévoiler à notre intimité,

                     A prédire à notre réalité.



Entendre le besoin

                     Entendre le besoin de son semblable,

                     Est garder vivace le pouvoir de son cœur,

                     Est nourrir son propre bonheur en révélant le possible de cet autre,

                     Est sans doute ne plus avoir de besoin,

                     Car si conscient de sa richesse,

                     D’être d’amour créé et le prouver,

                     Le dire et le partager,

                     Pardonner sans peur et sans doute,

                     Entendre le besoin et vouloir y mettre fin,

                     Témoigne toute l’évidente divinité de l’être.



Quelques notes

                     Quelques notes et le cœur s’éveille,

                     Sort de son ombre,

                     S’élève vers la lumière de cette émotion,

                     Crée-t-il alors de son don d’amour une œuvre de joie,

                     Le tableau du plaisir,la sculpture du bonheur,

                     Quelques notes,

                     Une douce mélodie et le cœur se retrouve artiste,

                     Redécouvre ses divines compétences,

                     Peu suffit en ces jours pour dessiner un sourire sur le visage de son âme,

                     Juste quelques notes,

                     Une douce mélodie,une parfaite harmonie.



L’amour n’impose aucun choix

                     L’amour n’impose aucun choix,

                     Il est évidence que doit connaître notre conscience,

                     L’amour se présente en toute sa prestance,

                     Porteur d’une sincère confidence,

                     Une passion l’entend déjà,

                     L’amour rassembleur des cœurs ou créateur d’un bonheur,

                     Il n’a l’insolence d’épargner la souffrance,

                     Sait-il qu’il pourra être trahi,renié ou oublié,

                     Mais il est passé,

                     Il n’est plus alors temps de choisir,

                     Il faut attendre son retour,

                     Pour cela devra-t-il entendre une sincère volonté se manifester,

                     L’amour n’impose aucun choix.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie