L’intime prière

                     Aime autant que l’on t’aime,sème l’amour tu en récolteras les plus beaux fruits,

                     Tu as le précieux conseil en toi,le devin en toi,

                     N’oublie pas qui tu es,ne laisse personne dire qui tu es,

                     Sois conscient de ton potentiel,ne l’annihile pas par un manque de confiance,

                     Elève ton âme à la vie,positive-la,charge-la de positivité,

                     Avance encore et encore avec prudence et humilité,

                     Mais aussi avec audace et conviction,

                     Sois en osmose avec ceux que tu as aimés,que tu aimes et que tu aimeras,

                     Qui t’ont aimé,qui t’aime et qui t’aimeront,

                     Réalise ton rêve,devine ainsi ton avenir,

                     Vois au-delà de ta mort ton éternité et sa vérité,

                     Fais don de ton don et vis alors,

                     Aime enfin,oui ton amour a tant de pouvoirs,

                     Lui le maître de ton intime énergie,

                     Lui le garant d’un si grand bonheur en ton cœur,

                     Sois sûr de tout cela,

                     Tu peux te tromper,tu ne peux me tromper et je ne te tromperai point.



Celui qui ne dit je crois

                     Heureux celui qui s’endort sans peur et sans doute,

                     Est-il sûr de retrouver le rêve de son amour,

                     N’aura-t-il un réveil empli de regrets,

                     L’évidence est déjà de son existence,

                     Heureuses sont ses pensées,

                     Il attend patiemment l’éternité,

                     Le rendu à chacun de ses jours,

                     Est-il celui qui ne dit je crois,

                     Mais je suis.



Chassons l’indécision

                     Chassons l’indécision,ne tergiversons,

                     Point de doutes il nous faut vivre,

                     Il nous faut nous élever,

                     Il nous faut nous enthousiasmer,

                     A nous ces couleurs,à nous ces sourires,

                     A nous le pouvoir de créer,de partager,

                     De rendre connaissance,viendra vite la reconnaissance,

                     Car en notre cœur son bonheur,

                     Car à lui tout le loisir d’aimer,

                     Chassons l’indécision,

                     Alors point de regrets quand l’espérance en notre intimité,

                     Avouera son éternité.



La science de l’existence

                     Combien devrons-nous étudier cette existence avant de comprendre l’essentiel de sa science,

                     L’évidence nous affirme que peu de temps peut suffire,

                     A l’étudiant vivant sans doutes,

                     Qui rend ses erreurs en justes leçons pour son cœur,

                     Qui sait sans cesse élever sa spirituelle valeur,

                     Qui reconnaît son amour son seul et unique maître,

                     Qui se sait né du divin et qui ne peut davantage le trahir,

                     Qui comprend tant maintenant le sens du pardon ou de la compassion,

                     Oui la divine science n’a que ce seul nom,amour.



Plaisir reçu,plaisir conquis

                     Plaisir reçu,plaisir conquis,

                     Plaisir demeure-t-il,

                     Ne point l’oublier,qu’il soit maître en nos souvenirs,

                     Lui pionnier parmi d’autres vers la quête du bonheur,

                     Lui rendre l’hommage dû à sa majesté dès qu’il se présente à notre existence,

                     Prenons conscience que le plaisir est ami de notre amour,

                     Le guide choisi de notre cœur.



L’intention

                     Si l’intention est bonne que de révélations dans les pas de sa volonté,

                     L’intention ainsi par l’amour toute dirigée ,

                     Velléité de comprendre,de partager ou de pardonner,

                     Quand elle impose son primordial,

                     Toute la connaissance de son origine,

                     Quand elle se souvient et retrouve le devin de son divin,

                     L’intention alors trace le droit chemin,

                     Si sûre de ne point se perdre,

                     Entend-elle les sages conseils de l’éternelle vérité.



L’évidence de notre richesse

                     Ah si l’esprit pouvait mieux dire sa richesse,

                     Nous rendre une plus grande évidence en notre conscience,

                     Faut-il que nous nous battions avec ces jours avant de découvrir notre amour,

                     En combien de chemins faut-il se perdre avant enfin d’apercevoir l’horizon de vérité,

                     Faut-il souffrir avant de s’appartenir,

                     De se connaître en ce cœur qui n’attend que son bonheur,

                     Lui qui pourtant sourit tant,

                     Lui gardien de nos premiers souvenirs,

                     Nous sait-il nés de l’amour,

                     Il nous sait riches,si riches oui,

                     Mais l’esprit exige notre volonté avant la grande révélation,

                     L’évidence de notre richesse.



La puissance du sage

                     La puissance du sage n’engendre jamais la violence,

                     Fut-il de son corps d’une incroyable force,

                     Rien n’affirme-t-il par elle,

                     N’est-elle qu’outil de son habituel travail,

                     L’évidence de son cœur est bien ailleurs,

                     En son regard,en ses gestes ou son élégance emplis de bienveillance,

                     Ses mots peuvent affirmer l’exigence,

                     Etre d’une incroyable intransigeance,

                     Pourtant la puissance du sage n’engendre jamais la violence.



L’espérance

                     L’espérance indique la voie de l’infini à tous les êtres,

                     Combien se refusent à son divin conseil,

                     Elle fille aînée de l’existence,

                     Se présente-t-elle aux âmes en proie aux doutes,

                     Prisonnières de la souffrance,

                     Qui doivent vivre et aimer en ce temps devenu trop pesant,

                     L’espérance déjà retrouve leur sourire,

                     Leur propose les habits pour une inédite élégance,

                     Fait œuvre de sincérité et d’humilité en leurs pensées,

                     L’espérance réveille l’amour en chacun de ces coeurs.



Retrouver son innocence

                     Tout être a vocation à retrouver son innocence,

                     Cet état premier vierge de tout doute,

                     N’ayant encore parcouru le temps au point d’être empli de regrets,

                     Faut-il vivre cette existence,

                     Retenir son expérience pour enfin comprendre cette divine science,

                     Avons-nous hérité de l’amour sans savoir aimer,

                     Nous faut-il apprendre,nous faut-il souffrir,nous faut-il renier,

                     Nous faut-il comprendre,nous faut-il nous enthousiasmer,

                     Nous élever au nirvana de notre joie pour enfin retrouver notre innocence,

                     Laver notre conscience de tout doute,de tout regret.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie