Le sceptique

                     Le sceptique avance mais veut-il comprendre,

                     Il est confiant mais si précieuse est sa connaissance,

                     Veut-il l’enrichir de vives certitudes,

                     Il n’ignore l’espérance mais combat-il,de prime abord,son lot de doutes,

                     Le sceptique peut un jour devenir le plus grand témoin du pouvoir de l’amour,

                     Car il aura compris l’essence divine de son origine.



Qui a foi en l’avenir sait chérir son présent

                     Qui a foi en l’avenir sait chérir son présent,

                     Son futur est déjà de ce temps,

                     Le sage,lui,ne compte même pas les jours,

                     En son cœur l’évidence de son éternelle jeunesse,

                     Laisse-t-il passer les saisons et les années tels de précieux ajouts en sa richesse,

                     Joyaux de vie qui font l’éclatant de son bonheur,

                     Tel le sage suivons,sans faillir en notre volonté,

                     Le chemin tracé par l’espérance.



L’amitié que retiendra le temps

                     Un ami est un frère du lien de cœur,

                     Reçoit-il ce titre du vrai de notre être,

                     Point de faux paraître,

                     Cet état sans franchise parfois si présent en cet autre lien de sang,

                     Le réel ami qui ne saurait trahir,pas davantage mentir,

                     Trouve cet appui,cette confidence,ce partage en nous-mêmes,

                     L’amitié que retiendra le temps est un don de l’existence,

                     Une alliance toute en confiance pour mieux parcourir ce long et périlleux chemin de vie.



Si tu aimes le ciel

                     Si tu aimes le ciel,

                     Combien te sera précieuse la danse des nuages,

                     Aucun autre spectacle n’atteindra l’extraordinaire du plus beau crépuscule,

                     De la plus magnifique aube,

                     Toujours ton imaginaire sera séduit par ces célestes couleurs,

                     Nourrissent-elles le plus vrai de ton bonheur,

                     Comprends-tu qu’au-delà d’elles oeuvre l’artiste de l’invisible,

                     Le magicien des énergies,

                     Lui l’insoumis au temps,

                     Tout aussi régisseur de ces jours,

                     Comptable de notre amour,

                     Sait-il notre richesse,connaît-il notre besoin,

                     Oui lui le maître divin,

                     Ou la fée de toute lumière,

                     Car elle éternité témoin de notre vérité.



Chaque être est une histoire

                     Chaque être est une histoire,

                     Est une espérance toute vouée à cette existence,

                     Un amour dans le fort besoin de tous ces jours,

                     En chaque être une mémoire qui doit s’alléger de tant de regrets,

                     De tant de doutes si lourds et si inutiles,

                     Ignorer enfin cette peur geôlière de son bonheur,

                     En chaque tout le pouvoir de sa divine origine,

                     Qu’il en prenne conscience,

                     Saura-t-il son incroyable chance d’être vie,

                     Oui d’être amour,

                     Chaque être est une éternelle histoire.



L’amour de l’argent

                     L’amour de l’argent ruine notre moderne époque,

                     Tient-il en otage le plaisir de vivre,

                     Quand sans moyens est-il si difficile de survivre,

                     Le profiteur exige bien davantage,

                     L’exécutant ne bronche pas,

                     Car le roi argent détient le pouvoir,

                     Si grande est son influence,

                     Si incroyable son esprit créateur du besoin,

                     Organisateur de tous les plaisirs,

                     L’amour,à bien y réfléchir,

                     En est-il réduit à se soumettre à ce si puissant maître,

                     Tant maintenant aiment l’argent,

                     Pourtant en nos coeurs,une bien autre évidence,

                     Une primordiale exigence,

                     Dévoile-t-elle notre première liberté,

                     Celle de vivre,celle d’aimer,celle de pardonner,

                     Celle de donner sans attente de retour,

                     Par la seule volonté d’exulter notre vérité,

                     Face à cette divine volonté,l’argent s’incline,

                     S’évanouit de tout son état infime.



Témoins du Divin

                     Sommes-nous dignes de cet honneur,

                     Nous sommes les témoins du Divin en ces jours,

                     Tout est Lui,tout est de Lui,

                     Mais nous possédons le pouvoir de traduire Sa pensée,

                     De prouver la force incroyable de Son amour,

                     De présenter l’éminence de Sa volonté ,

                     Prenons conscience de ce privilège,

                     Rendons utiles nos doutes,

                     Retrouvons le fil de l’espérance,

                     Eveillons-nous à notre intime évidence,

                     Nous sommes les heureux témoins du Divin.



Grandir

                    Grandir est pardonner,

                    Est ne poser de regrets sur le passé,

                    Est avancer sans peur,

                    Sans doute vers tous les possibles du bonheur,

                    Est rendre espérance en notre coeur,

                    Grandir est vivre,

                    Est aimer et rendre évidence à cet amour maître en notre être.



L’ennui

                     L’ennui,

                     Mais quel ennui dira l’artiste ou tout autre créateur,

                     L’être conscient de ses dons ne connaît l’ennui,

                     Dira-t-il que simplement il vit,

                     Il oeuvre en tout amour de ses jours,

                     Cette existence offre l’expérience à sa science,

                     A son savoir que son éternité n’oubliera,

                     Chacun peut faire fi de l’ennui,

                     Suffit-il alors de le vouloir.



Notre secret

                     Un secret nous anime,

                     Pourtant est-il premier mystère en notre évidence,

                     Sait-il notre originelle naissance,

                     Si grande peut être notre prestance,

                     Tant peut nous rappeler notre secret intime,

                     Retrouvons sa sagesse,nous guidera-t-il vers les temps d’allégresse,

                     Notre secret est gardien d’un trésor,

                     Si grand peut être notre désespoir,

                     Si grande peut être notre souffrance,

                     Notre secret nous retrouvera,nous élevera vers l’ultime connaissance,

                     Si grande sera alors notre reconnaissance,

                     Une divine harmonie animera notre existence,

                     En notre cœur tout le savoir de notre amour aura quitté le cocon de notre secret.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie