Rien ne se possède

                      Rien ne se possède si ce n’est cette intime vérité,

                      En ce coeur qui nous rend conscience,

                      Pour cet amour qui connaît notre éternité,

                      Au-delà de ces jours rien ne se possède,

                      Que la science de toute une expérience,

                      Plus près du divin toujours,

                      Mais combien de vies encore pour ignorer l’espérance,

                      Pour sans elle avancer vers notre gloire,

                      Sans autre souci d’une quelconque possession,

                      Pour vivre enfin pour le seul intérêt de notre perpétuel bonheur.



2 commentaires

  1. jean 22 juin

    Oui, qu’est-ce que je possède ? rien… j’utilise en attendant de le passer à d’autres…

    Répondre

  2. tatavo 22 juin

    tout ce que nous croyons posséder n’est que provisoire, ne l’oublions jamais, cependant certains ont la jouissance de beaucoup d’acquis qu’ils gardent jalousement pour eux, alors qu’ils devraient en faire profiter ceux qui n’ont rien pour vivre décemment : pourquoi avoir 3 maisons ou plus alors que d’autres dorment sur un banc par tous les temps ??

    Bonne semaine Loïc, et reçois toute mon amitié.

    Dernière publication sur Tatavo : divertissement grammatical

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie