En quel étrange se nourrit notre ignorance

                     En quel étrange se nourrit notre ignorance,

                     Taisons notre surprise,

                     Rencontrons toute science en cette existence,

                     Plus d’étrange pour qui retrouve son divin sens,

                     Qui libère tout son amour pour  la plus grande joie de ses jours,

                     Qui découvre et comprend l’objet même de cette réalité,

                     Ce pourquoi est-il né,

                     Sait-il sa mémoire enfant de son éternité,

                     Fait-il fi de tant de peurs,

                     Aucun étrange n’handicape son bonheur,

                     Aucun doute ne le retient sur le chemin de son destin,

                     Il avance sans se perdre car guidé par l’espérance.



3 commentaires

  1. jean 26 juin

    Oui, c’est vrai… ou trouve-elle sa nourriture ?
    Et on en ignore des choses !

    Répondre

  2. Oliver Nicole 27 juin

    Nous ne sommes pas tous au même niveau de conscience : il y a les âmes nouvelles, et les âmes abouties, et entre les deux catégories, il y a des degrés différents et chacune de ces catégories puise dans le savoir des autres.

    bon Week-end Loïc

    Amicalement

    Répondre

  3. melodine 27 juin

    http://melodine.unblog.fr

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie