Le bateau de ton existence

                      Es-tu seul maître à bord du bateau de ton existence,

                      A toi les justes initiatives,

                      A toi de juger les vents contraires des doutes,

                      Dois-tu anticiper les récifs des peurs,

                      Traverser les tempêtes de souffrances,

                      Préserver l’embarcation de ta conscience de toute avarie,

                      Que ne se perdent dans les eaux profondes de l’imprudence toutes tes envies,

                      Garde le cap de l’espérance,

                      Que la mémoire de ton amour retienne tant de visages au hasard de nombreux rivages,

                      Seras-tu riche de nouveaux voyages,

                      Feront-ils la fortune de ton éternité quand l’ancre de ton corps plus jamais ne remontera.



Sagesse,sagesse

                     Sagesse,sagesse,dis-moi ta vérité,

                     Influence ma conscience,

                     Montre-moi la voie de l’espérance,

                     Que saurai-je de cette expérience,

                     Quelle sérénité retiendra mon éternité,

                     De quelle oeuvre d’amour témoigneront mon humilité et ma sincérité,

                     Sagesse,sagesse,appelle la confiance en mon coeur,

                     Je serai digne d’un probable bonheur,

                     Si fier alors de posséder ton allégresse.



Les difficultés

                     Les difficultés se proposent sur le parcours de nos jours d’enseigner notre amour,

                     De former notre âme par les évidences de nouvelles expériences,

                     Qui ne se perd dans la souffrance a,pour toujours,en son coeur les certitudes de son éternel bonheur,

                     Est-il pour nombre de ses semblables un guide sur le chemin des doutes,

                     Un être qui affronte avec sincérité,humilité et vive sérénité toute difficulté,

                     Faut-il vivre sans peur,le pire s’éloigne déjà de notre avenir,

                     Faisons des difficultés les outils utiles de notre vie.



A nous la gloire mon ami

                     A nous la gloire mon ami,

                     A nous le plaisir de vivre,

                     A nous les certitudes de notre éternité,

                     A nous le sourire sur nos visages,

                     A nous le partage des joies,

                     A nous le secours de l’un pour l’autre quand se présente la souffrance,

                     A nous l’échange des sincères confidences,

                     A nous le bonheur sur le parcours de nos jours,

                     A nous la reconnaissance de notre amour,

                     Verras-tu le mien,je verrai le tien,

                     A nous la gloire mon ami,

                     Puissions-nous guider les nôtres vers l’identique plaisir de vivre.



Par le regard de notre coeur

                     Que voyons-nous par le regard de notre coeur,

                     Une vérité qu’aucun mot ne traduit si ce n’est le plus noble d’entre eux,

                     Amour est-il,

                     Que voyons-nous par le regard de notre coeur,

                     Que tout s’assemble,tout s’harmonise par le pouvoir de l’amour,

                     Tout se sépare aussi mais tout se retrouve par la volonté de sa divine origine,

                     Que comprenons-nous par le regard de notre coeur,

                     Qu’il est si fou de s’opposer à cette danse des évidences orchestrée par l’éminente science,

                     Par le regard de notre coeur découvrons tous les possibles de notre intime bonheur,

                     Comprenons l’intention du régisseur de notre énergie,

                     En elle maître de nos couleurs,notre précieux conseil,est-il notre divin devin,

                     Nous conduira-t-il vers le parfait,vers la gloire de notre destinée,

                     Sachons le reconnaître par le regard de notre coeur,

                     Scandons son nom par ce seul mot en notre langage digne de sa grandeur,

                     De son esprit premier en toute chose de l’existence,

                     En cette courte réalité comme en notre éternité,

                     Oui lui Amour.



Pourquoi tant de peurs

                     Pourquoi tant de peurs,

                     Pourquoi cette folle retenue qui bride un destin sur le chemin de son bonheur,

                     Qu’importe plus en ce monde que la volonté de notre amour,

                     L’acceptation pour lui de tous ces jours,

                     Leur ensemble tout à l’oeuvre de notre intime confiance,

                     Vient à nous l’amitié de l’espérance,

                     Rendra-t-elle sourire à notre conscience,

                     Saura-t-elle se parer des habits de sincérité et d’humilité,

                     Rencontrerons-nous la souffrance que pourtant,plus jamais,

                     Nous quittera en notre âme la vérité de notre éternité,

                     Si loin seront les peurs sur le chemin de notre bonheur.



L’essentielle convoitise

                     A trop convoiter on se perd,

                     Les envies ne sont toujours les amies de notre vérité,

                     A jouir sans fin on finit par ne plus jouir car le désir s’en est allé,

                     Mais qui convoite,qui recherche et trouve le besoin de son coeur,

                     Suit avec confiance,sous les bon auspices de l’espérance,

                     Le chemin de son bonheur.



A tous le pouvoir de comprendre

                     A tous le pouvoir de comprendre car à tous l’intime volonté,

                     A tous le droit à la connaissance,

                     Mais à tous le devoir de sincérité,

                     Le retour à l’état premier d’humilité,

                     Qui en prend conscience comprend déjà en son être son essentiel,

                     Entrevoit la juste réalité de ces jours tous à l’oeuvre de son amour,

                     Aimer est donner visage à la divine vérité,

                     Pardonner est sublimer le pouvoir de son coeur,

                     Comprendre alors que tout s’offre,

                     Tout est présent au temple de notre bonheur,

                     L’éternel n’est un maître mais le parent patient de notre spirituelle réussite.



Un être éminemment instruit

                     Un être éminemment instruit sait retenir la principale richesse de sa connaissance,

                     Connaît-il la divine valeur de son amour,

                     S’emplit-il de vives certitudes en tous ces jours,

                     Se considère-t-il étudiant de l’éternel,

                     Candide devant la science de l’existence,

                     A-t-il alors conscience d’évoluer vers son état premier d’innocence,

                     Fausse candeur d’une âme qui laisse tomber toutes ses peurs,

                     Un être éminemment instruit ne s’accompagne d’aucune arrogance,

                     Son savoir se traduit en toute la forme humble et sincère de son apparence,

                     A-t-il pour toujours la richesse d’une intime sérénité. 



A nous le bonheur d’apprendre sans cesse

                     A nous le bonheur d’apprendre sans cesse,

                     Serons-nous centenaires que nous apprendrons encore,

                     Serons-nous en notre éternité revenus que s’offrira de même la divine science,

                     Tant que notre conscience ne connaîtra l’apogée sublime de notre amour,

                     Nous apprendrons toujours,

                     Mille expériences alors pour notre intime connaissance,

                     Mille plaisirs pour enfin en notre coeur jouir,

                     Vivons sans peur et sans doute,

                     Vient à nous toute l’évidence de notre éminente origine.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie