De notre vivant

                     De notre vivant donnons,

                     De notre vivant partageons,

                     Reconnaissons nos jours tous au service de notre amour,

                     Cette existence est le choix de notre conscience,

                     Notre mort dira la fin de l’aventure,

                     Puisse-t-elle ne nous énoncer une telle liste de regrets,

                     Dès ce présent taisons nos doutes,

                     Qu’ils ne brident la puissance de notre volonté,

                     Dès maintenant donnons,partageons,pardonnons et aimons,

                     Soyons tout à l’honneur de notre sincérité,

                     Tout au bonheur d’une pure humilité,

                     De notre vivant témoignons la vérité de notre éternité.



Qui pense trop à son avenir oublie son présent

                     Qui pense trop à son avenir oublie son présent,

                     La récolte de demain dépend des semences de ce jour,

                     Au bon paysan de l’existence le soin de préparer la terre de son amour,

                     L’artisan du bonheur connaît la patience nécessaire à l’exécution de son ouvrage,

                     A chacun la volonté de retrouver ce courage,

                     Tout être doit lever son regard vers l’étoile de l’espérance,

                     Suivre le chemin que reconnaît cet instinct qui a la mémoire de toute une éternité,

                     Point de folle impatience,les temps venants dupliqueront la forme de nos actuelles pensées,

                     Dès cet instant vivons toute vérité,

                     Saurons-nous ne plus craindre notre avenir.



Notre singulière origine

                     Singulière est notre origine,

                     Nul pluriel pour dire notre part divine,

                     Pour traduire l’esprit créateur en notre coeur,

                     Qui en prend conscience construit sans peine l’oeuvre de son bonheur,

                     Est-il l’artiste de son éternelle destinée,

                     Se complaît-il de mille plaisirs qui feront le délice de ses souvenirs,

                     Qui reconnaît son origine divine sait tout l’essentiel de son amour,

                     Est-il porteur d’un réel pardon,

                     D’une humble et sincère apparence,

                     D’un pur ensemble tout à la gloire de ses jours,

                     Passent les souffrances,demeure la joie en sa conscience,

                     Est-il l’être empli de toutes certitudes de sa singulière origine.



La valeur de notre labeur

                     Puisse notre présent faire le bilan du meilleur de notre temps,

                     Car tous avons-nous semé,

                     Voyons ces champs durement défrichés en ce passé,

                     Savons-nous cette terre enfin fertile,

                     Contemplons ces premières plantes cultivées,

                     Seront-elles,mais sont-elles déjà,nos précieuses récoltes,

                     La richesse du grenier de notre éternité,

                     Une évidence s’impose quand nos évaluons la valeur de notre labeur,

                     Nous avons semé l’amour et nous récoltons,nous récolterons l’amour,

                     Qui ne l’a fait ne vivra que regrets en son dernier temps venant.



Le lieu choisi par notre coeur

                     Est-il ce lieu choisi par notre coeur,

                     En lui se crée l’autel de notre vérité près duquel s’incline notre âme,

                     Où se pose notre être détaché de tout paraître,

                     Point de hasard en son choix,

                     Est-il ce lieu où s’élèvent nos certitudes vers la correction d’une puissante espérance,

                     Où notre esprit découvre,toute en image,l’apparence nourricière de cette Terre,

                     Tout en symbole,l’aspect protecteur de ce ciel,

                     Par le mariage des deux comprend-il son origine divine,

                     L’important rôle de ces jours pour son amour,

                     En ce lieu célébrons en toute joie,en toute confiance,

                     L’éminente évidence de notre éternité.



Notre livre

                     Il est un livre si précieux que quiconque le lit rencontre sa vérité,

                     Oui les mots du coeur nous guident vers le bonheur,

                     Le divin auteur nous permet la découverte de son oeuvre,

                     Entendons les conseils de l’espérance,

                     Ne tergiversons sur la voie de la connaissance,

                     Suivons l’instinct de notre conscience,

                     Lisons ce livre,découvrons toutes les subtilités de notre amour,

                     Plus beaux seront nos jours,

                     Car serons-nous emplis d’une infinie joie,

                     Saurons-nous notre propre don,

                     Notre pouvoir d’écrire une merveilleuse histoire.



En cette douce Mayenne

                     En cette douce Mayenne,

                     Au sein de ses collines nommées Coëvrons,

                     Je pose mes pensées,

                     J’évalue ma sincérité,

                     Je vivifie mon humilité,

                     J’entends la confidence de l’espérance,

                     Ici s’offrent en tout bonheur tous ces jours pour mon amour,

                     Ainsi fut le voeu de mon éternité,

                     Fut choisi ce lieu  pour parfaire mon intime sérénité,

                     Pour permettre à mon coeur la rencontre de tant d’évidences,

                     Là j’ai rencontré et je rencontrerai  la souffrance,

                     De mon corps seul maintenant sera-t-elle,

                     Car mon âme sait sa chance de vivre en cette campagne toute en excellence,

                     Jamais n’oubliera-t-elle ce temps d’existence,

                     Toutes ces pures amitiés à jamais nouées,

                     Cet ensemble de saisons tout à l’oeuvre de ma vérité.



En chaque instant

                     En chaque instant de ce temps,sa question,

                     En chaque,tout autant,sa réponse,

                     Ne fuyons la connaissance,

                     Elle l’amie de l’espérance,

                     Rencontrons tant de savoirs,

                     Que si puissant sera notre pouvoir,

                     Saurons-nous que tous les possibles se proposent à nos sens,

                     Suffit-il d’une humble volonté en nos pensées.



La voix

                     La voix te propose la voie,

                     Entends ses mots,entends son chant,

                     Toi qui vit en ce temps,entends la douce mélodie de la vie,

                     Tu ne pourras te tromper de chemin pour retrouver ton divin,

                     La voix sera ton intime confidence,

                     L’amie guérisseuse de tes souffrances,

                     La voix sera ton guide précieux sur la voie de ta vérité.



Nos actes

                     Nos actes répondront de notre vérité,

                     De notre volonté d’exaucer les voeux de notre éternité,

                     Aurons-nous été ce que nous voulions être,

                     Bien plus qu’un seul paraître,

                     Aurons-nous témoigner toute la noblesse,toute la divinité de notre être,

                     Aurons-nous élevé en toute priorité la reconnaissance de notre amour,

                     Toute son urgence,toute sa spirituelle importance,

                     Nos actes diront l’utilité de tous ces jours,

                     Rapporteront nos certitudes,

                     Puissent-ils enfin taire tous nos doutes,

                     Rendre lumière sur l’ombre de nos regrets,

                     Oui puissent nos actes répondre de notre vérité.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie