Enfants de la lumière

                     Nous sommes enfants de la lumière,

                     Filles et fils des mille et mille couleurs,

                     Nés en l’évidence,élevés en l’innocence,

                     Vient à nous l’expérience,la prise de conscience,

                     La chute avant l’élévation,

                     L’éveil des pensées après l’intime révélation,

                     Rejoindrons-nous notre originelle vibration,

                     La vérité de nos premières émotions,

                     Adultes en vérité,connaîtrons-nous notre divinité.



Quelles sont nos racines

                     Quelles sont nos racines,

                     En ce doux sol de notre enfance,

                     En cette terre déjà plus dure de notre adolescence,

                     Au sein des rocailles de notre âge adulte,

                     Quand sont si nombreux les obstacles sur le chemin de l’espérance,

                     Où doit grandir notre arbre des certitudes,

                     Où doit-il s’élever vers les cieux lumineux de l’évidence,

                     Où doit-il déployer la ramure de son bonheur de vivre,

                     Offrir les couleurs d’un dense feuillage témoin alors d’un puissant amour,

                     En ce sol choisi par nos jours,plongent sans peur et sans doute nos racines,

                     En cette précieuse terre trouvent-elles l’eau des plus sincères,le minéral des plus humbles,

                     Grandira encore le tronc de vie du noble végétal sous la pure lumière de la passion,

                     Chacune de ses branches témoigne notre joie,nos précieux sentiments,

                     Sous elles l’amitié des plus fidèles aime trouver confidence et réconfort,

                     Ici oui sont nos racines,

                     Ici s’élèveront vers leur éternité nos intimes vibrations,

                     Tous les acquis pour notre cœur de toute une vie.



Le magasin des plénitudes

                     Est si belle la devanture du magasin des plénitudes,

                     Est-elle décorée des couleurs du bonheur,

                     Entrons en cette boutique,trouverons-nous les objets de joie,

                     Les outils pratiques pour nos pensées,

                     Sont-ils fabriqués en l’éternité,

                     Pour être fournis par l’espérance sont-ils de divine qualité,

                     Quémandons le précieux conseil auprès du vendeur formé en amitié,

                     Nous guidera-t-il au rayon des sincères confidences,

                     Ne résisterons-nous à la tentation de l’achat,

                     Tant aurons-nous trouvé pour notre conscience,

                     Quitterons-nous le magasin des plénitudes emplis d’allégresse,

                     Porteurs en notre cœur de nouvelles emplettes de sagesse.



Infini

                     Quel mot peut le mieux nous définir,

                     Nous ouvrir les portes de notre vérité,

                     Nous indiquer les voies d’humilité,

                     Tendre à notre ouïe les notes d’allégresse,

                     Diriger notre regard vers les couleurs de sincérité,

                     Eveiller notre cœur à sa première joie,

                     Tendre notre être vers son originelle sagesse,

                     Provoquer tout l’extraordinaire d’un intime émoi,

                     Définir tous les possibles de notre amour en ces jours,

                     Il est unique,il est éternel,

                     Il est ce mot appelé infini,

                     En vrai est-il si divin.



Chacun naît artiste

                    Chacun naît artiste,naît riche de mille dons,

                    Chacun est héritier de nombreuses expériences,

                    Car chacun a la mémoire de tant d’existences,

                    De tant de savoirs d’une ample expérience,

                    A chacun alors la liberté d’exulter sa connaissance,

                    De libérer ses pensées,

                    De créer enfin l’oeuvre de son bonheur,

                    De rendre tout honneur à son coeur,

                    A chacun,en ces jours,la volonté d’être l’artiste de son amour.



Cette destinée

                    Ainsi s’offre à notre vérité cette destinée,

                    Cette somme de jours pour évaluer notre amour,

                    N’ayons la folie de refuser ce don divin,

                    O combien nous sera précieuse cette expérience,

                    Cette mémoire agrandie de mille souvenirs,

                    Ayons cette volonté en notre conscience,

                    Suivons sans peur aucune,sans doute aucun ce chemin tracé par l’espérance,

                    Entendons le sage,cet ami de tous les âges,

                    Il n’est il,il n’est elle,mais ce confident de tous les temps,

                    Saura-t-il nous le dire,saura-t-il nous soutenir,

                    Ne trahissons le voeu de notre coeur.



Cessons de nous oublier

                     Cessons de nous oublier,retrouvons notre vérité,

                     Nous ne devons plus nous perdre,

                     Suivons notre boussole spirituelle,

                     Trouverons-nous le juste chemin pour notre destinée,

                     Au fil de notre connaissance grandira notre intime science,

                     Ne soyons plus dans l’erreur,

                     Offrons tous les possibles à notre bonheur,

                     Vivre est se révéler à notre réelle valeur,

                     Soyons en ces jours sans doute et sans peur,

                     Notre amie espérance toujours nous conduira en ce lieu choisi par notre cœur.



Veulent-ils détruire le bonheur

                     Veulent-ils détruire le bonheur,

                     Fermer ce chemin vers l’espérance,

                     Que ne s’élèvent plus les consciences,

                     Que cesse l’œuvre de vérité en cette existence,

                     Ils ne pourront,à leur tour ils se tairont,

                     Retenus par leur ignorance,prisonniers des regrets,

                     Derrière les barreaux des doutes verront-ils tous les possibles de leur amour,

                     Si grande sera leur souffrance d’avoir sacrifié leur intime joie,

                     Ils n’auront détruit le bonheur,

                     Toujours s’élèveront les consciences sur le chemin de l’espérance.



L’innocence meurtrie,l’innocence abattue

                     L’innocence meurtrie,l’innocence abattue,

                     Etres pleins d’ignorance,vous n’atteindrez notre espérance,

                     Elle nous guide,elle nous guidera,

                     Vous avez rejoint la folie de vos regrets,

                     Nous retrouverons la joie de nos certitudes,

                     La sérénité de notre intime plénitude,

                     Vous avez fui votre amour,pire vous l’avez trahi,

                     Quand le nôtre animera toujours nos jours,

                     Ce présent comme notre éternel temps,

                     Devons-nous vous plaindre,vous les êtres sans bonheur,

                     Porteurs d’un cœur si obscur,empli de pleurs,

                     Si loin maintenant de son état le plus pur,

                     Quand notre exigence,bien encore,

                     Nous conduit,nous conduira vers les lieux merveilleux de notre vérité.



Au sein de ses pierres

                     Combien au sein de ses pierres ont entendu la voix de leur cœur,

                     Retrouvé trace de leur bonheur,

                     Etait-il lieu de culte,rassembleur des êtres en mal d’espérance,

                     Confident de tant de consciences,

                     Autorisait-il le libre échange des énergies terrestres et célestes,

                     Au sein de ses pierres entraient les corps suivant l’appel de leur âme,

                     Etait-il appelé temple,église ou tout autre,

                     N’oublions que par la magie de tant de pensées,

                     Il connaîtra son éternité,

                     Tout ce qui a participé à l’œuvre de vérité,jamais n’est oublié.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie