L’année marque le temps

                     L’année marque le temps,

                     Quand elle annonce sa fin sa suivante déjà s’avance,

                     Elle et son lot d’espérance,

                     Mais de cette présente qu’en a fait notre conscience,

                     Qu’ont révélé ces jours à notre amour,

                     Quelle richesse sera cette expérience de notre existence,

                     Le temps bientôt offrira son bilan,

                     Sa nouvelle année commencée se présenteront de nouvelles évidences,

                     Qu’il nous conviendra de saisir sans faillir,

                     Car qui sait entendre les précieux conseils du temps ne se crée plus de regret,

                     S’éloigne-t-il de tout doute,s’accorde-t-il le plaisir de vivre,

                     Ouvre-t-il son cœur à tout émoi,

                     Pour son intime bonheur reçoit-il toute joie,

                     En vérité aime-t-il,point de vœux pour sa nouvelle année,

                     Mais que nombre de certitudes qu’il saura si vivement témoigner.



La joie et la souffrance sur le chemin de l’espérance

                     La joie et la souffrance guident nos pas sur le chemin de l’espérance,

                     Entendons leurs mots en cette humble et sincère confidence,

                     Que vienne à notre conscience le sens de leur évidence,

                     Passera si vite le temps de cette existence,

                     Qu’il nous convient dès ce présent de taire nos regrets,

                     De combattre nos doutes,

                     De quitter nos peurs pour libérer enfin cet intime bonheur qui sait l’éternité de notre amour,

                     Par la raison de la joie et la souffrance sur le chemin de l’espérance,

                     Comprenons le sens de ce parcours des jours,

                     Comprenons leur utilité pour notre entière sérénité.



Notre confiance

                     En ces jours se propose à notre conscience d’accorder notre confiance,

                     Quel risque prenons-nous,quelle folle initiative peut être nôtre,

                     Au nom de l’amour la passion sera notre héritage,

                     Pour tant de sincères confidences,pour tant d’humbles connaissances,

                     La confiance animera le sens de notre adage,

                     Mais au nom de l’oubli que regrets animeront nos âges,

                     Pour tant de traîtrises,pour tant de diaboliques initiatives,

                     Pour nous-mêmes n’aurons-nous plus aucune confiance,

                     Que par la puissante volonté de notre cœur nous puissions retrouver la voie de l’espérance,

                     Pourrons-nous enfin entendre la divine mélodie du chant intime de notre être,

                     Quand sans doute,quand sans peur nous accorderons notre confiance.



Quand l’innocence chante l’espérance

                     Que les consciences s’élèvent,l’innocence chante l’espérance,

                     Que le cœur qui n’est touché par ce chœur entrevoit enfin l’aube de son bonheur,

                     Car l’enfance a la voix de l’amour,

                     Il n’est art plus pur que son chant en ces jours,

                     L’enfance rend à ces mélodies leur part divine,

                     L’aspect particulier de leur origine,

                     Quand leur auteur posait des mots,posait des notes en toute évidence,

                     Guidé par une inédite influence,

                     Un extraordinaire qu’il ne savait définir,mais voué au plus bel avenir,

                     Grande fut sa joie quand l’enfance posa sur son œuvre les voix de l’innocence.



Harmonie

                     La vie dès son origine est harmonie,

                     Oui cette existence est d’essence purement divine,

                     Comprenons que tout bonheur sur cette Terre est fruit de cette éminente science,

                     De cette première pensée,de cette volonté toute en vérité,

                     L’harmonie ou les intimes vibrations,

                     Ou la lumière en toute densité,

                     En tout corps de cette réalité,

                     Quand hors de toute peur,de tout doute l’amour élève les êtres,

                     Sont passées leurs souffrances,éloignées leurs ignorances,

                     Se sont révélées leurs consciences,

                     Vêtus des habits aux couleurs des plus pures,

                     Vont-ils quérir la reconnaissance,

                     Dévoiler leur âme toute harmonie retrouvée.



Prendre le temps de vivre

                     Prendre le temps de vivre,

                     De chercher,trouver et ne perdre le moindre plaisir,

                     Il n’est plus sûr chemin pour rencontrer la sagesse,

                     Que viennent plénitude et vive allégresse,

                     La vie doit être refus de toute tristesse,

                     Que se libère cette joie maîtresse en notre être,

                     Que se conjuguent à l’éternel présent nos meilleures pensées,

                     Qu’elles retrouvent la voie dorée de notre divinité,

                     Il est si fou de l’ignorer,

                     S’offrent à notre amour tous ces jours,

                     Que soit si vivante en notre conscience cette évidence,

                     Prenons le temps de vivre,

                     Que le moindre plaisir s’anime en nos précieux souvenirs.



Dans tes yeux

                     Dans tes yeux la trace de ton éternité,

                     La vérité de ta personnalité,

                     De ton âme son évidence,

                     Cet héritage en conscience qu’ignore ton apparence,

                     Mais qui en tes yeux dévoile son espérance,

                     Ses doutes en souffrance,

                     Ses regrets qui ne veulent s’oublier,

                     Dans tes yeux cet autre sourire,loin de ta bouche et ses mots,

                     La parole de ton amour,

                     Indicible intime d’un coeur qui attend son bonheur,

                     Dans tes yeux une étincelle,

                     Premier reflet de ta divine lumière,

                     Aime encore,aime toujours,

                     Ton être entier s’illuminera.



L’ami cupide

                     Que sait l’ami cupide de son bonheur,

                     Connaît-il le réel besoin de son cœur,

                     L’excès de richesse n’offre l’accès à toute sagesse,

                     A ce précieux état d’allégresse,

                     Car tout autre est le souci du cupide être,

                     Il ne doit perdre cette somme amassée par ces années,

                     Mais que dira son amour de tous ces jours,

                     Quelle sera la richesse de ses pensées,

                     Où en sera le progrès réel de sa conscience,

                     Son étude auprès de l’espérance,

                     L’ami cupide a ce courage,a cette envie de vivre,

                     Cette volonté innée de gagner,

                     Que toutes ces qualités le conduisent aussi vers le succès de toute une existence,

                     Si grande sera son éternelle reconnaissance,

                     Qu’il aime,qu’il partage,qu’il aide,l’ami cupide fera la richesse de son cœur,

                     Inestimable sera la valeur de son intime bonheur.



Elle sera gentille

                     Ne peut être gentille toute personne si ignorante des désirs de son cœur,

                     Qui sans cesse le trahit,

                     Ne fait œuvre que d’hypocrisie,

                     De mensonge ou de rébellion contre les impératifs de son être profond,

                     Chaque instant de ce présent se propose de libérer son pardon,

                     Qu’elle en prenne conscience,

                     Qu’elle ne renie cette existence,

                     Offrande éternelle à l’ambition divine de son amour,

                     Ainsi sa vocation,ainsi l’apogée de sa destinée,

                     Elle sera gentille.



Notre amour est un joyau

                     Notre amour est un joyau qu’il convient de considérer comme notre plus précieux bien,

                     Est-il cette preuve de notre esprit tout de divin,

                     De notre éternité est-il le témoin,

                     Qu’à nos âmes sœurs ou si complices est-il partagé,

                     Autrement si bien dévoilé nous fait-il porteur d’une aura qui ne se définit en cette réalité,

                     Qui est conscient de cette éminente propriété prend soin de ses jours,

                     Quand rend-il sincère passion est-il si digne,si loyal,si humble en son cœur,

                     Est-il si sûr de construire un bonheur que ses souvenirs rendront perpétuels,

                     Elève-t-il au bout des bras de son corps d’évidence,vers les cieux de son espérance,

                     Le joyau encore plus éclatant de son amour.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie