En nous

                     En nous quelle grandeur,quelle splendeur,

                     Quel infini,quelle divinité qui ne se dit,

                     Quelle espérance qui n’attend que notre évidence,

                     Quel bonheur que ne saisissent nos sens,

                     Si ce n’est celui de notre cœur,

                     En nous ces couleurs,

                     Cette lumière au grand jamais aveuglante,

                     Autour de nous la vérité d’une apparence,

                     Mais en nous toute l’éminence d’une conscience.



3 commentaires

  1. chamade1000 14 février

    Bonsoir Loïc
    En nous bien souvent, trop de sentiments, trop de mots non prononcés mais malgré tout, de la joie, de la tendresse et l’envie de donner aux autres ce qu’on ne nous a pas toujours donné : de la tendresse.
    Je te souhaite un bon dimanche
    Amitiés
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

    Répondre

  2. leblogdelpapet 15 février

    Belle apologie de l’immanence !

    Bonne soirée.

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : Quand le ressenti ment

    Répondre

  3. Le Marginal Magnifique 27 février

    Des trésors « en nous » ! Mais l’ultime appartient à « notre cœur ».

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

    Répondre

Répondre à Le Marginal Magnifique Annuler la réponse.

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie