Il y a un siècle de cela

                     Il y a un siècle de cela,

                     C’était hier,c’était nos pères,nos frères,

                     Au royaume de l’ignorance ont-ils rencontré que la souffrance,

                     Quelle puissante et incroyable volonté leur fallait-il témoigner pour n’oublier l’espérance,

                     Pour ne s’offrir à l’oubli de la folie,

                     Ou quelle intime résistance en ces cœurs d’abord voués au bonheur,

                     Tous furent héros,tous méritent notre mémoire,

                     De l’insouciant au plus vaillant,

                     Du déserteur au chantre de l’ultime honneur,

                     Tous ont accordé leurs plus sincères pensées à leur amour,

                     A leur mère,à leur sœur,à leur progéniture,à leur vie pour toujours,

                     Il y a un siècle de cela,ils étaient la vie comme nous aujourd’hui.



5 commentaires

  1. chamade1000 21 février

    Bonsoir Loïc
    Il y a un siècle, la plupart des « hommes » connaissaient l’honneur, le respect. Les familles étaient plus unies, malgré l’horreur de la guerre. Mais faut-il connaître la souffrance pour aimer et continuer à espérer? Je te souhaite une bonne nuit
    Amitiés
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

    Répondre

  2. jean 22 février

    Quelle horreur cette guerre… certaines émissions nous l’ont présentée avec bien des détails… oui chaque famille Française a été touché… que de drames… Amitiés
    Jean

    Répondre

  3. coucouvousunblogfr 22 février

    Il y a un siècle, mon grand père avait fière allure sur son cheval….
    J’ai retrouvé une photo jaunie dans les cartons de mon père.. Très émouvant.
    Bonne journée à toi
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : la nouvelle arche de Noé

    Répondre

  4. Le Marginal Magnifique 27 février

    Combien de ces héros de l’ombre maintenant oubliés au cours des siècles de l’histoire de l’humanité ! Parfois des êtres bien pus nobles et honorables que ceux restés dans les mémoires…

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

    Répondre

  5. Le Marginal Magnifique 27 février

    Combien de ces héros de l’ombre maintenant oubliés au cours des siècles de l’histoire de l’humanité ! Parfois des êtres bien plus nobles et honorables que ceux restés dans les mémoires…

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie