Le coupable silence de l’homme de Dieu

                     Homme de Dieu où est ta foi,que sont tes certitudes,

                     Quand l’envie de ton corps n’offre que souffrance à cette autre âme,

                     Tu négliges ta vérité,tu trahis ta propre divinité,

                     Ce lieu commun de tout être,de chacun de tes semblables,

                     Eux comme toi à l’œuvre de leur amour,

                     Ainsi le bénéfice de tous leurs jours,

                     Comprends-tu cette évidence toi le guide sur le chemin de l’espérance,

                     Mais tu n’es plus digne de cette excellence,

                     Homme de Dieu peux-tu recevoir le mérite d’un seul pardon,

                     Ton éternité regrettera ton silence.



2 commentaires

  1. 010446g 15 mars

    Où? en effet.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Aide de loin apportée

    Répondre

  2. leblogdelpapet 16 mars

    Silences coupables en effet des hommes d’église.

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?

    Répondre

Répondre à 010446g Annuler la réponse.

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie