Les mains de l’amour

                     Les mains de l’amour ont la douceur qui jamais ne s’oublie,

                     Ont-elles posé leur empreinte sur notre cœur,

                     Ont-elles tracé le trajet d’un bonheur que ne perdront nos souvenirs,

                     Les mains de l’amour par la mémoire de leur toucher ont marqué notre éternité,

                     Le temps ne perd les précieux instants,

                     Que cessent nos intimes pleurs,

                     Ne servent-ils qu’une inutile peur,

                     Toute souffrance s’incline devant la majesté de l’espérance,

                     Mais en cet immédiat présent,

                     Témoignons de nos propres mains,sur ce corps bien-aimé,

                     De notre amour sa vérité.



La paix

                     La paix ce but ultime d’un temps qui prend son temps,

                     La paix sera car fut-elle déjà,

                     Doivent se taire les souffrances,

                     Doivent s’oublier les regrets,

                     Doivent s’élever encore les êtres vers l’évidence,

                     Entendre et suivre l’espérance,

                     La paix n’est une illusion mais le vœu de toute une éternité,

                     Car enfant de l’amour témoignera-t-elle un jour,

                     En toute gloire,en toute humilité,sa divine ascendance,

                     La paix ou le secret d’un bonheur retrouvé.



Notre avant,notre après

                     En ce présent comptant son temps retrouvons notre avant,

                     Serons-nous si surpris d’entrevoir notre après,

                     Considérons notre état perpétuel,si vivant sera notre actuel,

                     L’être qui retrouve son intime évidence n’en appelle même plus à l’espérance,

                     Sait-il son amour telle son origine,tel son ultime,

                     Plus vite se tairont ses doutes,plus vite s’évanouiront ses regrets,

                     Plus vite lui reviendra cette forme divine,

                     Se vêtira-t-il de cette aura illuminée des plus pures pensées,

                     Hors de tout avant,de tout après,

                     Sera-t-il de son éternel présent.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie