Sa traîtrise n’en serait une

                     Le traître cherche gloire et fortune,

                     Ainsi renie-t-il,ainsi s’en va-t-il sans autre scrupule,

                     Est-il si sûr que le temps servira sa cause,qu’il grandira son illustre,

                     Faudrait-il qu’il soit cette âme si noble qui ne peut agir qu’en totale liberté,

                     Insoumise aux diktats des fausses sincérités,

                     Aux basses manoeuvres des fausses humilités,

                     Sa traîtrise n’en serait une alors,

                     Grande serait sa fortune en ces jours,

                     Celle en vrai d’un coeur à l’oeuvre pour son amour,

                     Au nom de cet honneur qu’il s’en aille sans autre scrupule,

                     Le temps servira la cause de son éternité.



2 commentaires

  1. leblogdelpapet 1 septembre

    J’aime ta définition de la gloire et de la fortune!

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : « Il est avantageux de traverser les grandes eaux ». YI KING, le livre des mutations.

    Répondre

  2. Le Marginal Magnifique 2 octobre

    Non, le traître n’est pas libre.

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie