Le corps ne peut mentir le désir du coeur

                     Vient toujours l’instant où le corps ne peut mentir le désir du coeur,

                     Volonté d’aimer ou d’honorer son bonheur,

                     Cette intime noblesse qui ne s’exprime qu’en pure sagesse,

                     Quête de jouissance pour cette conscience en mal d’espérance,

                     Le corps ne peut mentir le désir du coeur quand il tait les peurs,

                     Qu’il s’avance vers l’amant de ce temps,

                     Cet être choisi pour son paraître,

                     Sera-t-il l’âme soeur,le frère aimant si sûrement,

                     Le corps ne peut mentir le désir du coeur,

                     Le choix de son maître amour en ces jours.



2 commentaires

  1. leblogdelpapet 16 février

    Pas de désir au cœur des ébats sans désirs des cœurs! (ne pas en débattre).

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : Petit miroir

    Répondre

  2. Le Marginal Magnifique 24 février

    Je vais être plus prosaïque : une bonne grosse érection ne ment jamais, ça non !

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie