La mort

                    Quand serons-nous en ce passage,

                    Quand franchirons-nous cette porte appelée mort,

                    A chacun son destin,à chacun le retour vers son divin,

                    Pour chacun,tôt ou tard,la fin du chemin,

                    Mais pour tous ces jours tout au bénéfice de leur amour,

                    La mort entend l’appel de l’éternité,

                    Telle est là son entière vérité,

                    Certes tant de peurs et pleurs,

                    Mais nul ne meurt en son coeur,

                    A l’apogée de sa connaissance,la pure évidence,

                    Son amour pour toujours sous ses divins atours.



Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie