A toi mon frère

                     A toi mon frère,

                     Oui toi,point enfant de mes parents,

                     Toi mon ami d’hier et pour toujours,

                     Mon amour t’a fait membre de ma mémoire,

                     De cette réalité perpétuelle,

                     De ces jours une de leurs parts les plus belles,

                     Tu as rejoins trop tôt ta vérité,

                     Trop lourde était ta souffrance,

                     Les yeux de ton âme ne voyaient plus la lumière de l’espérance,

                     Mon bonheur pleure ton absence,

                     Pourtant mon coeur sait que reviendra le temps des réjouissances,

                     Pour les âmes unies à jamais les précieuses retrouvailles,

                     Car cette naissance et cette mort n’ont le privilège du don de vivre et d’aimer,

                     Oui mon frère,ensemble nous rendrons tout honneur à notre éternité.



2 commentaires

  1. 010446g 25 octobre

    En tous cas, on doit l’espérer

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Radotage (20 mars 2011)

    Répondre

  2. leblogdelpapet 27 octobre

    Poème difficile à revoir pour moi.Mes relations avec mon frère sont souvent dans l’impasse.

    Très bonne soirée.

    El

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie