Le semeur récolte toujours

                     Le semeur récolte toujours,

                     Ce qu’il a semé avec amour rendra les graines de l’amour,

                     Ce qui fut semé avec négligence rendra les graines de l’inconstance,

                     Les grandes moissons de cette réalité emplissent le grenier de l’éternité.



La vaste empreinte de ton passage

                     Si ton passage laisse une vaste empreinte sur le chemin de tes jours,

                     L’éternelle mémoire rendra hommage à ton amour,

                     Tout honneur sera rendu au passé de ta conscience,

                     Pour tant de fidélité à l’espérance,

                     De précieuses énergies déployées par tes pensées,

                     Pour être demeuré sans faillir le disciple de la vérité,

                     Tes semblables retrouveront la valeur de ton âme,

                     Grand bonheur animera ton être en son état illuminé.



Va la vie,va l’amour

                     Va la vie,va l’amour,

                     Comme définie par l’infini la course des jours,

                     Nos sens tous voués à l’espérance enseignent notre conscience,

                     Tel est le sens de cette existence,

                     Notre être en quête de vérités forge sa personnalité,

                     Pour son éternité ces sommes de sincérités et d’humilités,

                     Foin des arrogances,des inutiles violences,

                     Enfin pour sa divinité retrouvée son passé l’honore,

                     Va la vie,va l’amour,

                     Pour chacun la découverte de son intime trésor.



Quand l’Homme est Homme

                     Quand l’Homme est Homme nulle nation ne bride l’élan de son coeur,

                     De l’amour sont ses valeurs,

                     Pour ses jours,malgré les peines et souffrances,

                     Le pays éternel,déjà divin,de son intime bonheur,

                     Quand pour son âme,comme pour chacun de ses semblables,

                     L’ennemi se nomme violence,

                     Esprit guerrier en combat permanent contre l’espérance.



L’abeille se meurt

                     L’abeille se meurt,

                     L’Homme est un tueur,

                     L’abeille partie pour l’Homme cessera la vie,

                     Qu’il en prenne conscience,

                     Qu’il rencontre l’éminente évidence,

                     Sans quoi  sur ses jours,pour longtemps,tombera la nuit,

                     En son âme,le regret ultime d’avoir trahi de son amour son voeu éternel de paradis.



De la vengeance son inutile

                     Sais-tu de la vengeance son inutile,elle te bride,

                     Longue peut être son emprise,

                     Elle est de ton passé,chasse-la de ton avenir,

                     Tu as les armes de la persévérance,

                     Les outils de l’espérance,

                     Sois le seul soldat de la joie,

                     L’artisan fort doué empli de sérénité,

                     Loin de toi la vengeance pour tout l’honneur de ton éternité.



Guérissez-vous de vos peurs

                     Saurez-vous guérir de vos peurs,

                     Saurez-vous enfin être dignes de votre éternel bonheur,

                     Apprenez de ces jours leur science de l’amour,

                     L’exigence est mère de connaissance,

                     La volonté guide vers la vérité,

                     Oui vivez et aimez,

                     Débarrassez votre être de tous ses regrets,

                     Enrichissez vos souvenirs des plus précieux plaisirs,

                     Guérissez-vous de vos peurs,

                     Serez-vous dignes de votre éternel bonheur.



Nous ne sommes plus des enfants

                     Nous ne sommes plus des enfants,

                     La vérité pure peut nous être dévoilée,

                     Foin du règne des rois menteurs,

                     Des jeunes âmes en mal de gloire,

                     Pouvons-nous n’avoir que pitié pour leur éternité en mal de valeur,

                     Nous ne sommes plus des enfants,

                     Prenons nos responsabilités en cette réalité,

                     Soyons dignes de cette éminence que rencontrent nos pensées,

                     Ce qui fut n’est plus,qu’importe le passé et ses textes sacrés,

                     Il n’est plus grande importance en cette existence que de retrouver notre ancestrale connaissance,

                     Elle en vrai d’une perpétuelle jeunesse,

                     Elle qui ne s’enseigne,elle qui ne connaît de maîtres,

                     Elle qui sait tant que nous sommes libres,libres d’aimer,

                     Souvenons-nous de cet état premier d’allégresse,

                     Nous ne sommes plus des enfants,

                     Comprenons enfin que nous sommes les êtres voués à connaître une divine destinée.



Noble Terre

                     Noble Terre,

                     Puisse ta richesse être partage entre tous les enfants de tes jours,

                     Pourtant les maîtres du temps sacrifient leur sagesse pour le succès d’une fausse allégresse,

                     Pour tant de poison auront-ils notre pardon,

                     Nous leur devons nous les enfants de l’amour,

                     Noble Terre,notre nourricière,

                     Soyons enfin si fiers de rencontrer ta réalité,

                     Respectueux de tes formes et couleurs divinement pensées,

                     Pour le salut de notre éternité.



La fleur vérité

                     Le muguet ou la fleur vérité,

                     Comme choisi par l’éternité pour honorer la couleur immaculée,

                     Pure blancheur et douces formes qui interrogent notre coeur,

                     Le bonheur à portée de volonté,

                     Suffit-il de tendre notre corps vers les beautés de l’existence pour exalter notre conscience,

                     La fleur élue par la noble saison éveille en notre être l’espérance nourricière de notre excellence.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie