Ne verse plus ton poison

                     Tu t’obstines à semer ton pesticide,

                     En silence grandira ta souffrance,

                     En longs regrets pour ta vieillesse avide de sagesse,

                     Ou en permanente dysharmonie au coeur même de tes cellules,

                     Que solitude t’offrira ton habitude,

                     Ne verse plus ton poison,

                     De tous auras-tu le pardon.



1 commentaire

  1. 010446g 13 juin

    Apprentis sorciers…

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Subtil ou futile

    Répondre

Répondre à 010446g Annuler la réponse.

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie