Les certitudes du passé

                     Que seraient les certitudes du passé sans l’espérance de l’avenir,

                     Rien en vérité,

                     Il faut vivre,

                     Il faut aimer.



Douleur d’hier est vouée à se taire

                     Douleur d’hier est vouée à se taire,

                     Le temps revenu en son éternel présent ne retient que sa connaissance,

                     Toute souffrance se métamorphose en espérance,

                     Ainsi le chemin de l’âme vers son divin destin.



Notre vaste savoir

                     Chacun entre en ce temps en déposant sa mémoire,

                     Se présentent à lui tous ces jours pour retrouver trace de son amour,

                     De son éternel tout son vaste savoir.



Le beau parleur

                     Haut est le verbe du beau parleur,

                     Dieu que serait utile sa voix toute en véhémence,

                     Mais l’homme n’est que joueur de son apparence,

                     En vérité seulement doué d’être un subtil menteur.



L’avenir n’est à lire

                     L’avenir n’est à lire,

                     Pas davantage à prédire,

                     L’avenir s’envisage,

                     L’avenir appartient aux sages,

                     Aux heureux savants de leur éternel présent.



Pour ton coeur d’espérance

                     Pour ton coeur d’espérance ces mots puisés dans le silence,

                     Les douleurs nous nourrissent,nous grandissent,

                     A l’épreuve des jours se dévoile la valeur de notre amour,

                     Vivre est parfois trop subir,

                     Mais n’abandonner son courage est se révéler à sa vérité,

                     Pour ton coeur d’espérance les évidences par-delà les apparences,

                     Au-delà des souffrances.



L’encre de nos mots

                     Jetons l’encre de nos mots sur les pages de nos pensées,

                     Toute vérité alors révélée fera de notre passé un messager,

                     Le voyage reprendra au défit de notre mémoire,

                     Déposons notre savoir,

                     Fort tôt notre âme lèvera l’ancre des jours pour rejoindre le vaste continent de son amour.



L’intransigeance

                     L’intransigeance n’est si loin de la violence,

                     Tout au plus devons-nous imposer l’exigence,

                     L’excellence n’est de mise en cette existence,

                     Notre pardon en appelle à la concession,

                     L’intransigeance est d’une qualité que seule l’éternité saura nommer.



Quand d’un être chaque jour grandit son amour

                     Quand d’un être chaque jour grandit son amour,

                     Son âme rencontre déjà la vérité de son éternité,

                     Il reçoit tant pour avoir tant donné,

                     Ainsi pour chacun l’oeuvre du pardon,

                     Du partage,de l’entraide,de la compassion ou de la raison,

                     Des pensées délivrées de toute peur,

                     Guidées vers tout coeur ouvert à leur pouvoir guérisseur.



Ne cherche trop la clef de la vérité

                     Ne cherche trop la clef de la vérité,

                     Elle est en toi,en toi comme en chacun,

                     Sois libre de te découvrir,

                     Entreprends le grand voyage en ton être,

                     Vois ces monts et merveilles par-delà ton paraître,

                     Envole-toi vers les cieux de l’amour,

                     Tu ne seras plus du temps mais du perpétuel jour,

                     Ne cherche trop la clef de la vérité,

                     Grande ouverte demeure la porte de ton éternité.



12

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie