Sais-tu qui tu es

                     Sais-tu qui tu es,

                     Retrouve l’identité de ta vérité,

                     Tu sauras pourquoi tu es né.



Je ne vous quitte pas,je vous attends

                    Je ne vous quitte pas,je vous attends,

                    Dit l’âme heureuse avant d’abandonner son corps à la terre de ces jours,

                    Vers sa vérité s’en va son amour en toute patience de notre retour.



La voix de ta vérité

                     Entends sa voix,

                     Elle qui ne te parle pas,

                     Elle qui attend ton espérance,

                     Elle qui entend ta souffrance,

                     Aucun mot en sa confidence,

                     Mais l’intime vibration d’une pure évidence,

                     Ton amour l’affirme sans détour,

                     Entends la voix de ta vérité.



Prisonnier des regrets

                     Qui ne s’émancipe des regrets,

                     Pour longtemps en sera le prisonnier,

                     Que toute vérité se fasse jour en cette réalité,

                     Libérée sera cette conscience en son éternité retrouvée.



Les deux unis

                     L’amour ou ces opposés à jamais liés,

                     L’un toujours en fuite reviendra au terme de ses aventures,

                     Quand l’autre,toutes ses illusions abandonnées,l’accueillera en ce confort de son pardon,

                     Les deux,toutes leurs certitudes retrouvées,se reconnaîtront âmes sœurs,

                     Loin du seul désir charnel de cette existence,

                     Sauront-elles l’évidence d’une pure jouissance en leur conscience,

                     La réalité d’une commune éternité,

                     Les deux unis témoigneront le Un divin,

                     Leur amour accompli et revenu près de la source de sa naissance.



Saisissez enfin l’évidence

                     Vous qui n’êtes plus en l’innocence,

                     Saisissez enfin l’évidence,

                     L’espérance est à portée de votre conscience,

                     Retrouvez votre vérité et soyez dignes de votre éternité,

                     Enfants de l’existence que de votre coeur resplendisse votre divine éminence.



Ton âme est un oiseau de liberté

                     Ton âme est un oiseau de liberté,

                     Amples sont les ailes de ses pensées,

                     Que puissante soit ta volonté de voler vers ta vérité,

                     Par delà les monts et vallées des jours,

                     La félicité de sublimer ton amour,

                     De rejoindre sans faillir l’horizon de l’éternité.



Dans la chaleur de ton coeur je retrouve mon bonheur

                     Dans la  chaleur de ton coeur je retrouve mon bonheur,

                     Âme à âme pour un parfait idéal,

                     Pour un amour qui survivra aux jours,

                     Né en vérité il retrouvera son éternité,

                     Oui je t’aime mon âme soeur,

                     Dans la chaleur de ton coeur je retrouve mon bonheur.



Au coeur de l’âme la vérité pour son corps

                     Au coeur de l’âme la vérité pour son corps,

                     L’apparence ne peut renier cette intime exigence,

                     A chacun le droit de rencontrer,de vivre son moi,

                     Le vrai de son être sur tout son paraître.



D’antan

                     D’antan je retrouve le temps,

                     D’une enfance encore de son amour en pleine évidence,

                     Sans le besoin de l’espérance tout enseignait ma conscience,

                     D’antan son précieux présent,

                     Sa joie en tout émoi.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie