L’ami de mon passé

                     Ma mémoire te réclame toi l’ami de mon passé,

                     Tu étais l’élu de ma confiance,

                     Mon compagnon sur le chemin de l’espérance,

                     Le confident de ma vérité,

                     Ensemble on chantait la vie,

                     Dieu qu’elles étaient belles les mélodies du plaisir,

                     Jamais ne seront à l’oubli ces instants d’innocents délires,

                     Tu n’es plus de ce temps mon ami,

                     Ton âme,sans doute aucun,est en cet ailleurs nommé paradis,

                     Mon coeur,encore et pour toujours,entend la voix de ton éternel amour.



Quand vaincue est la douleur

                     Quel bonheur quand vaincue est la douleur,

                     Quand s’évanouissent enfin les doutes entretenus par la peur,

                     Quand la conscience retrouve la force de se diriger vers l’espérance,

                     La volonté de saluer la vérité si discrète en cette réalité.



Qui combat ses peurs

                     Qui combat ses peurs retrouve pas à pas son bonheur,

                     Cette joie originelle,

                     Elle la divine belle,

                     Survivante des souffrances,

                     Disciple glorieuse de l’espérance,

                     Elle fidèle en notre coeur,

                     Qui a vaincu ses peurs a rendu tout honneur à son amour,

                     Est guide et sage en ce royaume des jours.



Garde le cap de l’espérance

                     Garde le cap de l’espérance,

                     Que passent les tempêtes de souffrances,

                     Au bon navigateur en conscience l’horizon de vérité.



Cet autre nommé Vérité

                     Au-delà de ces mots chéris des Hommes,anoblis par l’histoire,

                     Chères Liberté,Egalité,Fraternité,

                     Il est cet autre nommé Vérité,

                     Guide de nos plus éminents espoirs,

                     Issu de notre premier passé,

                     Il définira notre éternité,

                     Juge de notre amour,

                     Il fera le bilan de nos jours.



L’étudiant de l’existence

                     L’étudiant de l’existence s’emplit encore et encore de connaissances,

                     Il comprend mieux cette nouvelle naissance,

                     Cette arrivée en cette réalité et ses difficultés,

                     Il sait ne jamais mourir,

                     De plus en plus sûr de son éternité,

                     La joie accompagne son désir de vivre.



L’être heureux

                     Il en faut peu pour l’être heureux,

                     Juste ce rien qui émeut ses sens,

                     Cette couleur,cette odeur ou cette chaleur qui entretient son bonheur,

                     L’être heureux a ce courage,survivant de tous ses âges,

                     De nommer l’espérance maîtresse de sa conscience.



Faire de son mieux

                     Faire de son mieux,

                     Par tout le savoir et le pouvoir de son âme,

                     Là est l’essentiel,

                     Faire de son mieux est s’accorder les faveurs du providentiel,

                     Est saisir les opportunités de cette réalité,

                     Les rendre perles de connaissances pour sa conscience,

                     Faire de son mieux ou grandir encore la fortune de son éternité.



Ne perdons davantage notre temps

                     Serons-nous dignes du grand voyage vers le pays des sages,

                     Ou remettrons-nous notre ignorance sur le métier de la connaissance,

                     Ne perdons davantage notre temps,

                     Que progrès soit pour notre amour cette somme de jours et d’ans.



Juste un instant de silence

                     Juste un instant de silence,

                     Juste un instant de confidence,

                     Juste un instant de dialogue avec l’espérance,

                     Juste un instant de vérité en conscience,

                     Juste un instant de paix telle une sereine et intime réjouissance.



123

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie