Au plus lointain de notre mémoire

                     Notre instinct se souvient de notre divin,

                     Au plus lointain de notre mémoire l’éminent savoir,

                     De la vérité sommes-nous nés,

                     Vers cette pure félicité se dirige notre destinée,

                     Le temps prendra son temps,

                     Mais nous retrouverons notre éternel présent.



1 commentaire

  1. 010446g 14 octobre

    Le temps prendra son temps c’est sûr!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : radotage: avant le mariage

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie