Je me souviens du bien

                     Je me souviens du bien,

                     De ce temps si serein,

                     Etait-il fort divin,

                     Il n’était qu’amour avant ce temps des jours,

                     Je crois qu’il n’était que vérité,

                     L’espérance m’indique qu’il n’était qu’éternité,

                     Qu’exigence pour chaque conscience,

                     Mais que pardon pour chacun des noms,

                     Je me souviens du bien,

                     Je suis si serein.



Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie