Entends-tu l’hymne de la vie

                     Entends-tu l’hymne de la vie,

                     La grande symphonie de son silence,

                     Portées par le vent de l’amour les notes de l’espérance,

                     Chaque âme est mélomane,

                     Chaque coeur est sensible au chant du bonheur.



1 commentaire

  1. 010446g 3 avril

    Chaque cœur est sensible au chant du bonheur

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Histoire vraie

    Répondre

Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie