Pour ton coeur d’espérance

                     Pour ton coeur d’espérance ces mots puisés dans le silence,

                     Les douleurs nous nourrissent,nous grandissent,

                     A l’épreuve des jours se dévoile la valeur de notre amour,

                     Vivre est parfois trop subir,

                     Mais n’abandonner son courage est se révéler à sa vérité,

                     Pour ton coeur d’espérance les évidences par-delà les apparences,

                     Au-delà des souffrances.



L’encre de nos mots

                     Jetons l’encre de nos mots sur les pages de nos pensées,

                     Toute vérité alors révélée fera de notre passé un messager,

                     Le voyage reprendra au défit de notre mémoire,

                     Déposons notre savoir,

                     Fort tôt notre âme lèvera l’ancre des jours pour rejoindre le vaste continent de son amour.



L’intransigeance

                     L’intransigeance n’est si loin de la violence,

                     Tout au plus devons-nous imposer l’exigence,

                     L’excellence n’est de mise en cette existence,

                     Notre pardon en appelle à la concession,

                     L’intransigeance est d’une qualité que seule l’éternité saura nommer.



Quand d’un être chaque jour grandit son amour

                     Quand d’un être chaque jour grandit son amour,

                     Son âme rencontre déjà la vérité de son éternité,

                     Il reçoit tant pour avoir tant donné,

                     Ainsi pour chacun l’oeuvre du pardon,

                     Du partage,de l’entraide,de la compassion ou de la raison,

                     Des pensées délivrées de toute peur,

                     Guidées vers tout coeur ouvert à leur pouvoir guérisseur.



Ne cherche trop la clef de la vérité

                     Ne cherche trop la clef de la vérité,

                     Elle est en toi,en toi comme en chacun,

                     Sois libre de te découvrir,

                     Entreprends le grand voyage en ton être,

                     Vois ces monts et merveilles par-delà ton paraître,

                     Envole-toi vers les cieux de l’amour,

                     Tu ne seras plus du temps mais du perpétuel jour,

                     Ne cherche trop la clef de la vérité,

                     Grande ouverte demeure la porte de ton éternité.



Divine source de vie

                     Tant et tant s’agenouillent,se prosternent,

                     S’interrogent entre doutes et violences,

                     Peinent à trouver les précieuses évidences pour leur conscience,

                     Il ne suffit de lever les yeux de son être quand demeure emprisonné ce coeur,

                     Cet amour créateur de toute chose en ces jours,

                     Que chacun honore cette éminente,

                     Que dis-je,divine source de vie en son âme,

                     Il trouvera les réponses,les vérités révélées,

                     En réalité nées en son éternité.



L’art de vivre

                     L’art de vivre ou n’oublier le voeu le plus cher de notre être,

                     Traduire cette éminente promesse par tous les états de notre paraître,

                     Saisir les couleurs du temps,

                     Cueillir tout petit bonheur de chaque présent,

                     De notre actuelle sagesse naîtra notre éternelle allégresse.



A l’optimisme rien ne résiste

                     A l’optimisme rien ne résiste,

                     S’inclinent les peurs,

                     S’ouvrent les voix du bonheur,

                     L’optimisme ou l’agent de l’espérance,

                     En nos consciences l’artiste des couleurs,

                     A l’optimisme rien ne résiste,

                     Par ses grâces la vérité d’une vive éternité en notre âme révélée.



Hors du temps

                     Hors du temps se tient l’être avide d’évidences,

                     Pour lui ce présent et sa réserve d’espérances,

                     Au fait de son éternité il ne compte les jours,

                     Sa vérité a le souci constant de son amour.



Fille aînée de l’espérance

                     Terre d’ancienne Gaule,

                     Mère porteuse des beautés du monde,

                     Nourricière des esprits avides de liberté,

                     Des artistes rassemblés par les couleurs,

                     Par le souvenir d’un idéal bonheur,

                     Quand la vérité se comblait de son éternité,

                     Terre de France,fille aînée de l’espérance.



12345...223

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie