Il nous faut choisir

                                 Il nous faut choisir dans actualité sans-titre8

 

                                La liberté est à ce prix,il nous faut choisir,

                        Telle est la règle de notre démocratie,

                        Fille de cette liberté acquise souvent au prix du sang,

                        Il nous faut choisir et ne point nous tromper,

                        Faire la part de sincérité en ces candidats restants,

                        Qui saura guider ce merveilleux peuple de France,

                        L’emmener ou lui faire retrouver le chemin de l’espérance,de la confiance,

                        Qui n’exploitera la duperie,la manipulation ou la trahison,

                        Qui ne trompera sa propre vérité,

                        Qui verra plus loin que l’horizon de son existence,

                        Qui saura n’être premier que pour cette provisoire gloire,

                        Sûr de ne rendre ce plébiscite,

                        Une somme d’éternels regrets,

                        Mais bien l’humble serviteur zélé de ses semblables,

                        Il nous faut choisir et ne point nous tromper.

 

                     



Femme abandonnée

                       Femme abandonnée dans litterature poesie religion spirituel images5

 

                        Femme abandonnée,laissée,lâchée par l’amour,

                        Mère est-elle,enfants garde-t-elle,

                        Précaire devient-elle,

                        La crise est là,

                        L’argent est roi,

                        Manger,s’habiller,se déplacer,il le faut,

                        Le travail disparaît,

                        L’instinct maternel s’affole,

                        Mes amours,on trouvera la solution,dit-elle,

                        Rien ils n’en sauront,

                        Inavouable est la vérité de sa nouvelle réalité,

                        La frontière elle passe,

                        Son corps elle vend,

                        La conscience s’efface quand le besoin est maître du destin,

                        Bien sûr elle pleure en son intimité,

                        Mais son temps ne s’évalue qu’au présent,

                        L’avenir,elle n’en sait que dire,

                        Notre contemporaine elle est,

                        Les temps passent,la misère demeure,

                        Puisse-t-elle se souvenir de l’espérance,

                        Croire encore en la vérité de son amour.



L’argent

                       L'argent dans litterature poesie religion spirituel imagesCA4JGSTI

 

                       L’argent échange,

                       Il récompense l’effort,le service rendu,l’emploi occupé,

                       Il est un utile outil,

                       Mais il ne doit être le sujet martyrisé de vils spéculateurs,

                       Avides de créer une richesse excessive sans effort et sans talent,

                       Créateurs alors d’un tel pouvoir,

                       Que toute logique quitte pas à pas l’administration des peuples,

                       Victimes innocentes d’un système qui jamais n’aurait dû voir le jour,

                       L’esprit fraternel du juste partage,doit prendre ses droits universels,

                       Cette équité juste innée,mais toujours et encore reniée.



L’excès et l’interdit

                        L’interdit prospère,

                        Car l’excès n’a plus de limites,

                        Il faut vivre l’évènement en la plus intense jouissance,

                        Mais très vite la conscience abandonne le corps,

                        A cette folie qui finit par voiler son âme,

                        L’alcool n’est plus un plaisir,

                        Juste une passerelle vers l’innocent plaisir,

                        Parfois de détruire,d’insulter,de renier son amour,

                        L’excès ignore la mémoire,

                        L’excès est une porte vers les abîmes des regrets,

                        Quand l’interdit saisit l’opportunité de s’imposer.



Etre femme aujourd’hui

imagesca31bli6.jpg                C’est une époque de transition,

                Après l’émancipation,les femmes d’aujourd’hui doivent marquer cette liberté de nouveaux repères,

                Mais elles ne doivent délaisser leur symbole,

                Car elles sont symbole,symbole d’amour,

                Le féminin n’a d’égal que le masculin,

                Car elles sont cette autre part du divin,

                Le couple éternel,

                Faut-il réinventer le savoir aimer,

                S’accorder la passion,construire son amour,tout lui donner,

                Tracer son bonheur par et avec cette précieuse liberté de choisir.



La peine capitale

images42.jpg                La peine de mort joue avec la vie,

               Quelle absolue vérité mérite cette sentence,

               Le pire criminel doit affronter sa ou ses fautes,

               En la liberté restreinte de son corps,

               Là  s’arrête la justice de l’Homme,

               S’arroger le droit de stopper une vie,

               Est l’extrême insolence,

               Davantage encore,quand cette ultime sanction touche l’innocent,

               L’Oeuvre de Vie est insultée,

               Notre race nous renions,

               La race des âmes en mal d’éternité,

               Qui vivent pour l’atteindre,pour la mériter.



Freddy Nock,l’homme d’exploit

imagescaajm51z.jpg                L’homme d’exploit est un fou,

                Fou au grand coeur,

                Folie de tutoyer la mort pour la vie de tant d’autres,

                Rendre possible l’impossible,dit-il,

                Simple grande âme qui offre ses défits au plus noble soutien,

                Aux enfants pauvres,à nos jeunes semblables abandonnés,

                Justes éloignés de notre richesse gaspillée,

                L’homme d’exploit ne craint le vide,ignore le vertige,

                Serait-il déjà un ange,survolant le monde,

                Porté par ses ailes d’amour.



Le devoir du riche

imagesca3dzr5o.jpg                Le riche a le devoir de dépenser pour le pauvre,

                Celui-ci a le devoir de reconnaissance,

                Parce que les rôles peuvent très vite s’inverser,

                Cette prise de conscience est essentielle,

                Elle est bénie par l’amour,

                En douter est s’ignorer intensément,

                Le partage est une loi universelle,

                Elle est simplement ignorée,emprisonnée par l’égoïsme,

                Le don d’altruisme est inné,il est souvent bridé,

                Retenu par la peur,la peur de l’autre,du semblable,

                Le partage ne s’imposera,

                Seule la prise de conscience l’affirmera,

                Alors la plus belle richesse brillera en tous les coeurs,

                La richesse spirituelle.



Le révolté

                Il se refuse à l’injustice,

                A cette folle oppression qui enchaîne le principe premier appelé liberté,

                A l’inégalité qui nie tant la vertueuse fraternité,

                Ce juste partage qui tarde à s’affirmer,

                Il sait avoir l’aval de sa conscience,

                Mieux encore,la conscience universelle,

                Ce vaste réseau où chacun peut trouver la vérité,

                Pour peu de le vouloir et de bien l’interpréter,

                Il ne comprend qu’on ne le laisse parler,

                Combien osent pourtant l’écouter,

                Le révolté sait que sa colère n’est vaine,

                S’il devait tomber,un autre saura le remplacer,

                Les graines semées ne peuvent que germer,

                Pourtant son ennemi principal est plus proche qu’il ne le croit,

                Cette violence qui ne saurait imposer ses idées de droit.



L’innocent instrument du diable

images1.jpg                L’innocence a bon dos,

                Quand le puissant l’utilise pour ses manipulations,

                Pour tromper l’ennemi,

                L’innocence devra séduire,

                Puis mentir,

                Pour cela,beaucoup elle recevra,

                D’où viennent ces ordres,elle ne doit savoir,

                Les ramifications sont nombreuses,

                Il y aura bien des secrets d’état avant qu’elle ne comprenne,

                Mais Dieu qu’elle regrettera ses mensonges sur l’honneur,

               D’avoir été cet instrument du diable,

               Elle devait être victime,

               Coupable,elle restera pour toujours,

               Quel grand dommage pour toutes ses soeurs,

               Chaque jour violées en leur corps.



12345...14

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie