L’espérance n’accorde de diplômes

                     L’espérance n’accorde de diplômes mais l’éternelle reconnaissance,

                     L’être si doué en son coeur réussira toujours l’expérience de son bonheur.



Ah la vie

                     Ah la vie,

                     Ses souffrances,ses errances,

                     Ses folles habitudes,

                     Et pourtant,

                     Ses éternelles certitudes.



La force tranquille

                     Chacun possède en son être une force tranquille,

                     Un héritage qui peut exulter tout son utile,

                     Tout un savoir d’une somme de jours et de vies,

                     Chacun possède en son être cette joie,maîtresse des certitudes,

                     Noble éminence guide de toute conscience,

                     Cette force tranquille créatrice des plus majestueuses habitudes.



N’aie en horreur tes erreurs

                     N’aie en horreur tes erreurs,

                     Vivre est se tromper pour mieux se révéler à sa vérité,

                     Ainsi le chemin des jours pour tous les possibles de notre bonheur,

                     Ainsi le choix de notre amour pour tout le divin retrouvé de notre coeur,

                     N’aie en horreur tes erreurs,

                     Si bon ton pardon libéré à jamais de ses peurs.



La volonté de retrouver sa vérité

                     La volonté de retrouver sa vérité,

                     Des modernes dictatures se libérer,

                     Quand le plus sûr des réseaux a ce flux qui atteint nos pensées,

                     Quand en vérité,en toute liberté,il suffit d’aimer.



L’enfant que j’étais

                     L’enfant que j’étais n’a rien oublié,

                     Je veux le retrouver,

                     Réenchanter mes sens tels en ce temps d’innocence,

                     Accorder mes premiers bonheurs à ce présent d’espérance,

                     Je crois qu’éternelle est notre enfance.



Ferveur,ferveur

                     Ferveur,ferveur,

                     Que ne s’oublie ton bonheur,

                     Mais dès demain reprendra le labeur contre les peurs,

                     Le semis des sourires pour toute la joie d’un coeur,

                     La moisson des humbles plaisirs du travailleur acharné de son éternel honneur.



La beauté

                     La beauté ne se décrit,ne se dit,elle se vit,

                     Quand nos sens éveillent notre conscience à son éminence,

                     La beauté enfant d’une pure harmonie,

                     Comme née de l’espérance au sein de l’existence,

                     Quand couleurs et formes s’unissent sous le sceau du nombre d’or,

                     Quand en vérité leur éternité elles honorent,

                     La beauté ou l’oeuvre de l’amour en nos jours.



Ecris ton histoire

                     Ecris ton histoire,

                     Enrichis encore et toujours le livre de tes jours,

                     L’inspiration est un fol espoir,

                     Une muse animée par un précieux amour,

                     Conviens que tes mots auront leur éternelle reconnaissance,

                     L’attention d’une divine édition.



Chacun est unique

                     Chacun est unique,

                     A chacun la couleur de sa tunique,

                     Le sens profond de ses évidences,

                     Chacun aime comme son coeur l’indique,

                     Chacun demeure prisonnier de quelques peurs,

                     Seule une âme soeur pénètre ce vaste mystère,

                     A tout autre terre étrangère,

                     D’un profond et indicible bonheur.



12345...238

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie