Ce peu qui m’accompagne

                     Ce peu qui m’accompagne n’est une montagne,

                     Il ne s’évalue,n’a de valeur que pour mon intime bonheur,

                     Ce bien des plus précieux s’en ira auprès de mon âme,

                     Hors des âges,de leurs regrets et peurs,

                     Pourtant mon amour se souviendra de ces jours.



Les éternelles certitudes

                     Que ne soit si nocive une possible solitude,

                     Les éternelles certitudes peuvent bousculer toute forme d’habitude.



Vivons et recevons

                     Vivons et recevons,

                     L’existence peut être richesse pour notre sagesse,

                     Pouvons-nous être violence ou insolence,

                     Tôt alors affronterons-nous la souffrance,

                     Saurons-nous les doutes et regrets,

                     Comprendrons-nous nos erreurs,

                     En vrai toutes nos peurs,

                     Recevrons-nous le pardon,

                     Tant de bras tendus pour nous tirer de l’abandon,

                     Vivons et recevons,

                     Chaque jour est un don pour notre amour.

 



L’éminente connaissance

                     Elle sera l’éminente connaissance,

                     Le temps te dira son importance,

                     Elle âme soeur,

                     Fidèle amie ou plus sûrement ton guide vers l’idéal bonheur,

                     Votre amour en partage se révélera éternelle évidence.



Peu suffit

                     En plein coeur de la maladie pour ce corps,du doute pour cet esprit,

                     Peu suffit pour ouvrir la voie de l’espérance,

                     Pour faire naître en cet être pure réjouissance,

                     Pour cette âme l’éveil de sa première joie,

                     Pour le retour en ces jours de son amour,

                     En toute sa vérité,en toute sa divinité révélée.



Nul n’est parfait

                     Nul n’est parfait,

                     Nul ne le sera dans l’immédiat,

                     Chacun est en quête de vérités pour son éternité,

                     De riches jours pour son amour,

                     Qu’il vive cette évidence en pleine conscience,

                     Plus parfait sera son coeur avide d’un perpétuel bonheur.



Retrouvons nos premières certitudes

                     Perdus en nos folles habitudes retrouvons nos premières certitudes,

                     Quand notre amour,avide de tout l’utile de ces jours,

                     Gardait le secret de son éternité,

                     En pure conscience de sa divine liberté.



L’agent de lumière

                     L’agent de lumière t’offre les jours,

                     Sois digne de lui présenter ton amour en retour,

                     D’accepter en toute importance son espérance,

                     L’agent de lumière te guidera encore vers ton éternelle évidence.



Le temps est enseignant

                     Seule l’éternité est dépositaire de la vérité,

                     Le temps n’est qu’enseignant de l’espérance,

                     Ainsi tout l’utile de ses jours pour notre amour,

                     Tant de leçons de doutes,de révélations au sein même de la souffrance,

                     Regrets alors rendus à l’oubli du corps,

                     Quand l’âme fait siennes et perpétuelles toutes ces nouvelles connaissances,

                     Notre être au bout du chemin des expériences aura retrouvé son origine juste divine,

                     Enfant du temps sans plus le besoin de l’espérance,

                     Grand bonheur connaîtra son coeur en toute vérité retrouvée.



La vie nous offre ses couleurs

                     La vie nous offre ses couleurs,

                     Ses sourires ou ses petits bonheurs,

                     Mais elle pleure nos peurs,

                     De nos angoisses,de nos regrets,de nos souffrances soyons les vainqueurs,

                     Qu’importe de la vie le nombre de ses jours,

                     Que resplendisse en sa réalité l’éternité de notre amour.



12345...258

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie